global.uvp.bar.1

UNE MODE PLUS DURABLE

Pour prendre soin de notre planète

UNE MODE ABORDABLE

Pour toute la famille

UNE MODE TENDANCE

Pour toutes les occasions

Athlétisme : des enfants font de la course à pied

L’athlétisme comme sport pour les enfants

L’athlétisme est une activité physique adaptée et un loisir idéal pour les enfants débordant d’énergie et ayant besoin de se dépenser. L’athlétisme regroupe différentes disciplines sportives telles que la course (demi-fond), le saut de haie, le saut en longueur et à la perche, ou encore le lancer de poids ou de javelot.

A l’école primaire, différentes disciplines de l’athlétisme sont enseignées, ce qui permet aux enfants de pratiquer des exercices physiques divers et variés sollicitant tous les groupes musculaires. En grandissant, les enfants peuvent ensuite se spécialiser dans une discipline précise comme le décathlon ou l’heptathlon.

L’athlétisme se pratique surtout au printemps et en été. Ainsi, les enfants font de l’exercice en plein air, ce qui contribue au renforcement de leur système immunitaire et les aide à rester en bonne santé. Assurez-vous que votre enfant s’hydrate suffisamment (il est conseillé de consommer au moins 1,5 à 2 litres d’eau par jour) et qu’il mette de la crème solaire pour éviter toute insolation ou coup de soleil.

Notre liste d’affaires de sport à télécharger vous indique en seul coup d’œil tout ce qui doit se trouver dans le sac de sport de votre enfant lorsqu’il part pour son cours d’athlétisme.

Les bienfaits de l’athlétisme pour les enfants

Puisque l’athlétisme regroupe plusieurs disciplines, il en existe forcément une qui plaira à votre enfant. Les activités comme le lancer de poids, le saut et la course sont en général les plus appréciées car elles correspondent aux mouvements que les enfants effectuent lorsqu’ils jouent.

Pendant un entrainement d’athlétisme, ce sont surtout ces mouvements techniques qui seront travaillés. L’athlétisme est fortement recommandé pour les enfants car il s’agit d’un sport complet permettant de développer aussi bien leur force que leur l’endurance tout en leur faisant pratiquer une activité en plein air.

De plus, cela leur permet d’améliorer leur vitesse ainsi que le contrôle de leur corps. Un entrainement physique régulier améliorera la condition physique de vos enfants et leur permettra de se perfectionner dans les différentes disciplines de l’athlétisme.[1]

Les activités sportives pratiquées par les enfants pendant un entrainement d‘athlétisme sont diverses et variées. Parmi les nombreuses disciplines que rassemble l’athlétisme, il existe un sport adapté à chaque caractère. L’accent peut être mis sur la force ou la vitesse et le niveau d’endurance requit dépend de la discipline en question. La vitesse, l’endurance et la coordination des mouvements sont les trois éléments essentiels pour pratiquer l’athlétisme, l’importance de chacun varie selon la discipline.

  • Age pour débuter : la fédération française d’athlétisme (FFA) a lancé la catégorie « Baby athlé » en 2015, proposant des entrainements généraux dès l’âge de 4 à 6 ans après quoi les enfants peuvent commencer à se spécialiser aux alentours de 12 ans.[2] D’ici là, ils pourront être récompensé pour leurs progrès en validant leur « pass » en fin de saison en remportant un témoin.
  • Fréquence d‘entrainement : une fois par semaine (60 minutes) pour les moins de 6 ans et une à deux séances hebdomadaires (60 à 90 minutes chacune) à partir de 6 ans.
  • Contenu de l’entrainement : Course à pied, demi-fond, développement de la force, exercices de coordination (orientation et équilibre), endurance et entrainement technique
  • Tarif d’une licence d’athlétisme : Selon le club, une inscription à un club d’athlétisme coûte en général entre 70 et 100€ par an et par enfant.
  • Coûts de l’équipement : 30 à 80€ pour des chaussures de course et 50 à 80€ pour une paire de crampons.
  • L’athlétisme en France : En France, environ 1800 clubs d’athlétismes sont affiliés à la fédération française d’athlétisme et regroupent plus de 220 000 athlètes licenciés.
A faire

Les enfants peuvent être initiés à l’athlétisme dès l’âge de 4 ou 5 ans. A partir de 6 ans, ils peuvent commencer à suivre un entrainement d’athlétisme régulier dans les sections sportives pour les moins de 8 ans.

Grâce à une approche ludique du sport, les enfants entrent facilement dans le monde de l‘athlétisme et développent des facultés motrices essentielles telles que le saut et le lancer et améliorent leur endurance, leur vitesse ainsi que leur agilité.

Pour les enfants les plus jeunes, la pratique de l’athlétisme favorise leur coordination motrice ainsi que leur développement musculaire. Leurs capacités motrices ainsi que leur sens de l’équilibre et de l’orientation sont également sollicités et renforcés.

Pratiquer l’athlétisme aide à prévenir les symptômes liés au manque d’activité physique chez les enfants tels que l’obésité ou les mauvaises postures. Une formation sportive régulière et disciplinée permet également aux enfants de développer leur capacité de concentration ainsi que leur patience.

L’amélioration de sa motricité et de sa condition physique générale a une influence positive sur le développement de votre enfant, également en dehors du sport. Grâce à une activité physique régulière, les capacités cognitives de l’enfant sont aussi renforcées. En effet, le niveau de concentration et de discipline est plus élevé chez les enfants suivant des entrainements sportifs réguliers, ce qui leur donne un avantage conséquent tout au long de leur vie.

Les athlètes professionnels s’entrainent généralement en solo. Ce qui permet à chaque enfant de se concentrer sur sa propre technique et de perfectionner l’exécution de ses mouvements. Ainsi, votre enfant peut se fixer ses propres limites et adapter son entrainement selon ses capacités et objectifs.

Ses compétences sociales sont quant à elles développées pendant les entrainements collectifs ainsi que lors des compétitions d’athlétisme. Dans les tournois de disciplines collectives comme la course de relais, vos jeunes athlètes doivent faire preuve d’un bon esprit d’équipe.

Pendant l’entrainement, les enfants reçoivent et échangent des astuces pour s’améliorer. Le respect et le fair-play propres à l’esprit sportif sont également enseignés à travers l’athlétisme. En interagissant avec les autres athlètes, les enfants sont incités à se serrer les coudes et à se traiter mutuellement avec respect et considération.

L’athlétisme pour enfant – La course à pied

Les différentes disciplines de course comprises dans l’athlétisme sont le sprint (courses de 100 à 400 m avec ou sans haies), le demi-fond (comprenant le 800 m, le 1500 m le 3000 m et le 3000 steeple) ainsi que le fond (5000 m, 10000, semi-marathon, marathon et cross-country)5. La course de relais ainsi que la course avec obstacles font également partie des variantes de la course à pied.

Ainsi, ce sont essentiellement la vitesse et l’endurance qui sont travaillées à l’entrainement. De cette manière, les enfants améliorent leur condition physique générale et leur motricité, ce qui est particulièrement bénéfique au développement de leur corps :

  • Amélioration du sens de l’orientation, des capacités motrices et du sens de l’équilibre
  • Temps de réaction plus rapide
  • Développement de la force, de la vitesse et de l‘agilité

Les entrainements de course à pied sont divisés en plusieurs catégories. Entre 5 et 10 ans, l’accent est mis sur l’agilité et la coordination musculaire. Pour les plus jeunes athlètes, une approche ludique avec des pauses régulières et des épreuves de course variées est recommandée. Les exercices sollicitant davantage la vitesse et l’endurance s’intensifient ensuite entre 10 et 12 ans.

S’ajoute ensuite à l’entrainement des exercices de force pour les enfants plus âgés et les adolescents. La longueur et la difficulté des épreuves dépendent de l’âge de l’enfant : au fur et à mesure de sa croissance, les parcours seront plus longs et les obstacles à surmonter plus nombreux.

L’athlétisme pour enfant – Des filles font de la course de fond

L’athlétisme pour enfant – Le lancer

La discipline du lancer regroupe quant à elle les épreuves du lancer de poids, de disque, de marteau et de javelot. En soi, le mouvement effectué dans chaque épreuve est le même, la difficulté du geste technique est cependant différente.

Pratiquer le lancer a de nombreux bienfaits pour le développement de la force de l’enfant. La longueur ainsi que la force des bras sont particulièrement décisives pour réussir dans cette discipline. La technique et la vitesse sont aussi très importantes. Gardez cependant à l’esprit qu’un enfant plus petit et moins costaud peut avoir des difficultés dans de nombreuses disciplines de lancer athlétique.

L’athlétisme pour enfant – Une fille au lancer de poids

L’entrainement est certes difficile, mais a beaucoup d’effets positifs sur la condition physique de l’enfant :

  • Développement et meilleur contrôle de la force
  • Renforcement de la concentration à travers la précision de la technique
  • Développement du sens de l’orientation et de l’équilibre

En athlétisme, la progression de l’enfant se fait étape par étape dans les épreuves de lancer. Tout d’abord, les mouvements de bases sont travaillés. Dès l’adolescence, l’entrainement évolue avec les disciplines classiques du lancer. Afin de s’exercer au lancer de javelot, les plus jeunes s’entrainent avec un vortex qui apprennent à lancer à l’arrêt et avec de l‘élan.

Pour le lancer de disque et de marteau, les enfants de moins de 12 ans apprennent tout d’abord la technique de la volte, une rotation d’un tour et demi effectuée pour le lancer. Pour s’exercer au lancer de poids, les enfants s’entrainent d’abord avec des balles et des poids légers. A partir de 11 ans, ils peuvent commencer à préparer des triathlons d’épreuves de lancer.

Conseil

Certaines sous disciplines de l’athlétisme particulièrement intenses et techniques telles que le lancer de marteau et le saut à la perche ne sont proposées aux enfants qu’à partir de l’adolescence.

L’athlétisme pour enfant – Le saut

En athlétisme, on retrouve également différentes épreuves au sein de la discipline du saut et regroupées en deux types de mouvements. Ainsi, on retrouve le saut en hauteur, le saut à la perche, le saut en longueur et le triple saut.

Une bonne condition physique et de la force sont nécessaires pour réussir dans les épreuves de saut. Par conséquent, l’entrainement met l’accent sur ces deux attributs, qui contribuent au développement moteur de l’enfant :

  • Exercices de force pour une meilleure détente
  • Amélioration de l’endurance et de la vitesse
  • Développement du sens de l’équilibre et du contrôle de soi

Dans les épreuves de saut, des mouvements variés sont effectués et différents groupes musculaires sont sollicités. La vitesse est importante pour le départ et des jambes musclées sont nécessaires pour une bonne détente.

Des exercices de stabilisation peuvent aider à améliorer posture et équilibre. A travers les disciplines du saut, les enfants apprennent à maitriser leur force et à affuter leur précision. Tout d’abord, ce sont l’agilité et la rapidité qui seront travaillées lors des entrainements de saut. Les techniques de saut avancées sont ensuite enseignées aux enfants à mesure de leur croissance.

Puisque que la discipline est focalisée sur la vitesse et l’habilité, la plupart des enfants s’amusent beaucoup pendant les épreuves de saut.

L’athlétisme pour enfant – Un garçon fait du saut en longueur
Idées

L’athlétisme peut être pratiqué en complément de tout autre type de sport. Il contribue au bon développement et à l’amélioration de la condition physique, de la vitesse et de la motricité des enfants. Ce qui peut les aider dans d’autres sports tels que le foot, le basket ou le volley.

Conclusion

L’athlétisme est un loisir et une activité sportive offrant beaucoup de fun et de variété aux enfants actifs et sportifs. En alternant course, saut et lancer, les enfants peuvent dépenser leur surplus d’énergie, sollicitent tout leur corps et peuvent découvrir quelle discipline ils affectionnent le plus.

Surtout chez les jeunes enfants, l’accent est mis sur la polyvalence afin qu’ils puissent essayer chaque type d’épreuve. Ainsi, les enfants ne risquent pas de s’ennuyer avec des entrainements hebdomadaires monotones.

L’athlétisme permet également aux enfants de développer leur corps et a un effet positif sur leur développement personnel au fur et à mesure de leur croissance. Les exercices de force, d’endurance et de coordination musculaire permettent d’améliorer la condition physique générale de l’enfant. Ainsi, cela leur évite également d’adopter de mauvaises postures.

En plus, comme l’athlétisme est pratiqué le plus souvent à l’extérieur, votre enfant prendra au passage un bon bol d’air frais, ce qui contribuera au renforcement de son système immunitaire et lui permettra d’être plus résistant aux maladies.

[1] https://aconsommerdepreference.lexpress.fr/rentree-enfants-sport-bienfait/

[2] http://www.athle.fr/asp.net/main.news/news.aspx?newsid=11352