Protéger l’environnement – Une personne enlace un tronc d’arbre.

Agir de manière éco-responsable : respecter l’environnement lors de sorties randonnée, escalade et VTT

Arpenter les chemins forestiers lors d’une randonnée, dévaler collines et vallées à pleine vitesse sur un VTT ou encore gravir une montagne pendant une sortie escalade, la nature offre une infinité de possibilités pour se détendre et s’évader au quotidien.

Mais les forêts, prairies et lacs ne sont pas que de simples lieux de détente pour nous les Hommes. Ils sont avant tout l’habitat naturel d’innombrables plantes et animaux. Afin qu’un écosystème aussi sensible ne soit pas perturbé, il est important de protéger la nature et de respecter sa faune et sa flore. Dans notre PDF pratique, retrouvez des conseils et gestes simples pour adopter un comportement plus respectueux de l’environnement lors de vos sorties en plein air.

Télécharger notre PDF sur les gestes éco responsables dans la nature.

Respecter la forêt et ses habitants

Se garer et se déplacer en forêt

Nombreux sont les visiteurs qui ne se garent pas correctement en forêt en laissant leur véhicule au bord de la route ou au beau milieu de la forêt. Or, ces comportements présentent plusieurs dangers. Par exemple, les catalyseurs du moteur peuvent surchauffer et démarrer des incendies, surtout en été lors de fortes chaleurs. Vous pouvez également endommager le sol avec votre voiture sans vous en rendre compte, par exemple en altérant la fertilité du sol ainsi que son équilibre hydrique. Enfin, le véhicule peut bloquer les voies d’accès et empêcher les gardes forestiers ou les pompiers d’intervenir en cas d’incendies ou autres urgences.

Par conséquent, garez uniquement votre véhicule dans des espaces de stationnement marqués. Les interdictions de stationnement s’appliquent également aux chemins forestiers, même si aucun panneau de signalisation n’est en place.

En tant que piéton, vous êtes généralement autorisé à vous déplacer dans la forêt loin des sentiers battus. Cependant, vous devez faire preuve d’encore plus de prudence afin de ne perturber aucun animal et de n’endommager aucune plante. Dans certaines zones particulièrement sensibles et protégées, il peut être strictement interdit de marcher hors des sentiers. Ce peut être le cas des cultures sylvestres, des zones d’exploitation forestières et des parcelles dédiées à la chasse. Selon le cas, le propriétaire forestier ou les autorités peuvent interdire temporairement l’accès à la zone. Faites donc attention aux panneaux d’informations. Dans les réserves naturelles par exemple, il est proscrit de s’aventurer hors des sentiers balisés.

Protéger l’environnement en restant sur les sentiers forestiers balisés.
Un homme ramasse les déchets laissés derrière lui et les met dans un sac poubelle.
Un homme tient son chien en laisse.
Un homme ne laisse pas son chien courir en liberté dans la forêt.

Ramasser des plantes, des champignons et du bois

Les fruits et végétaux colorés qu’abritent les bois peuvent souvent tenter les randonneurs et promeneurs de les cueillir. Cependant, les fleurs, baies, champignons et autres plantes de la forêt ne peuvent pas être ramassés et emportés chez soi comme cela.

Dans la nature, les règles générales de respect des espèces protégées s’appliquent à tous les spécimens. Il existe cependant une exception majeure à ces réglementations. Selon la loi de la protection de la nature, il n’est autorisé que de prélever de petites quantités de plantes de leur emplacement naturel, sauf si le propriétaire de la parcelle ne l’interdise explicitement. Ce principe s’applique aux baies, noix, herbes et autres petits végétaux. Ainsi, vous pouvez en récolter en petites quantités pour les consommer ou pour un autre usage personnel. Pour le cas des baies et des champignons, la quantité autorisée correspond environ à un ou deux repas par personne. Mais la loi sur les forêts interdit expressément de cueillir des champignons si un intérêt scientifique ou des raisons liées à la protection du patrimoine biologique peuvent être justifiées. Pensez donc bien à vous informer sur les règles en vigueur selon les zones de récolte et les espèces de champignons.

En ce qui concerne les fleurs sauvages, il existe quelques règles de bon sens pour pratiquer une cueillette raisonnée et respectueuse de l’environnement. Ainsi, il est seulement toléré de cueillir ce que l’on peut prendre en main. Ce qui correspond environ à 10 ou 15 fleurs par individu. Certaines fleurs de printemps vivaces sont cependant exclues.

Certaines espèces de plantes sauvages sont toutefois protégées par la loi française et il est strictement interdit de les couper ou de les récolter, même en petite quantités. C’est par exemple le cas des mourons à feuilles charnues, des andromèdes, des anémones palmées, des choux de Corse ou encore de l’oseille des rochers. Certains types de champignons comme le bolet royal, le sarcodon violet et l’amanite jaune à écailles sont également protégés par la loi. Mais pas de panique, les girolles, cèpes, mousserons et autres espèces courantes ne sont pas soumises à cette régulation.

De la même manière, il est interdit d’abattre des arbres, de couper et d’abimer des branches. En effet, les coupures et autres plaies rendent les arbres plus vulnérables aux maladies et peuvent causer des dégâts importants sur le biotope local. Si vous souhaitez ramasser du bois et l’emporter avec vous, vous avez besoin de l’approbation du propriétaire de la forêt.

AttentionTechniquement, même les branches mortes au sol ne peuvent être ramassées sans l’accord du propriétaire de la parcelle car elles représentent une matière organique primordiale au sein du biotope forestier.

AttentionTechniquement, même les branches mortes au sol ne peuvent être ramassées sans l’accord du propriétaire de la parcelle car elles représentent une matière organique primordiale au sein du biotope forestier.

Respecter la forêt et les animaux sauvages

Lorsque vous vous promenez dans la nature, vous évoluez dans l’habitat de nombreux animaux différents. Ainsi, il est important de se déplacer avec prudence et calme, car votre comportement a un impact extrêmement fort sur le niveau de stress des animaux de la forêt. Des bruits trop importants ou des mouvements brusques peuvent effrayer la faune et parfois même, sans s’en rendre compte, abimer leurs habitats. Les zones comme les bosquets et les prairies d’herbes hautes sont donc à éviter. Même pour s’installer lors d’un pique-nique, il est important de faire attention aux fourmilières, nids ou terriers et si nécessaire, trouver un autre endroit pour manger.

Redoublez de prudence pendant la saison de reproduction, en période de mise bas (d’avril à juin) ainsi qu’en hiver. À ces périodes, la plupart des animaux sont particulièrement sensibles et souvent plus agressifs du fait de leur instinct protecteur. Pour en savoir plus sur comment se comporter si l’on se retrouve trop près d’un animal, consultez notre article sur les rencontres avec des animaux sauvages.

Soyez également prudent lorsque vous promenez votre animal domestique dans la nature. Tenez toujours votre chien en laisse par exemple. Même si vous le maitrisez, un animal effrayé peut prendre la fuite et votre chien risque de le prendre en chasse, assurant une course poursuite infernale.

IdéeEn zone urbaine, il est obligatoire de garder son chien en laisse sur la voie publique. Si le type de chien concerné présente un danger pour les personnes (Pit-bulls, Boer Bulls, chiens types Tosa et Rottweiler…), la loi interdit à son propriétaire de le sortir sans laisse, peu importe le lieu.

IdéeEn zone urbaine, il est obligatoire de garder son chien en laisse sur la voie publique. Si le type de chien concerné présente un danger pour les personnes (Pit-bulls, Boer Bulls, chiens types Tosa et Rottweiler…), la loi interdit à son propriétaire de le sortir sans laisse, peu importe le lieu.

Ne pas prendre les feux de forêt à la légère

Pendant les mois chauds d’été, nous sommes nombreux à nous faire plaisir avec des soirées barbecues en plein air. Rien qu’en France, plus de 4000 feux de forêt ont été recensés en 2020. Le plus triste dans ces chiffres, c’est que la majorité ont été causés par l’Homme. Bien que certains types de feux en plein air soient autorisés sous certaines conditions, il est strictement interdit de fumer ou de faire du feu en forêt.

Un père et son fils font un feu en prenant soin d’entourer le foyer avec des pierres.

Limiter et ne pas jeter ses déchets

Ne laissez jamais vos détritus dans les bois lors de vos balades. La pollution croissante des espaces verts est non seulement triste à voir, mais menace la faune et la flore de la forêt. Les animaux peuvent par exemple manger de mauvaises choses ou rester accrochés à des déchets plastiques. Afin d’épargner tout dérangement aux habitants de la forêt, il est de la responsabilité des promeneurs d’emporter leurs déchets avec eux. Grace aux conseils ci-dessous, découvrez comme réduire voire même éradiquer vos déchets très facilement.

  • Utilisez des gourdes réutilisables en matériaux durables
  • Achetez vos fruits et légumes sans emballages
  • Privilégiez les tupperware et lunchbox en matériaux recyclables
  • Optez pour les sacs en papiers ou en tissus au lieu des plastiques
  • Utilisez des appareils électroniques rechargeables ou des piles réutilisables
  • Lors de voyages, préférez les billets électroniques aux papiers

Il est bien sûr difficile d’éviter les déchets à 100%. Néanmoins, laisser ses déchets dans la nature n’est pas justifiable. Petite astuce : un sac poubelle vide ne prend pas la moindre place dans un sac à dos, même plein dans la mesure où l’on ne peut que le remplir avec les choses que l’on peut emporter avec nous. Grâce au sac, il est possible de transporter tous ses détritus et de les jeter dans la poubelle la plus proche.

VérifierGlisser un sac poubelle vide dans son back pack ne prend pas de place et contribue à protéger la forêt de la pollution.

VérifierGlisser un sac poubelle vide dans son back pack ne prend pas de place et contribue à protéger la forêt de la pollution.

Protéger l’environnement lors d’activités en plein air

En plus d’offrir un lieu idéal pour se ressourcer et se détendre, la nature présente un large choix d’activités sportives. Rien que les arbres donnent envie à petits et grands d’y grimper. Mais attention, car cela n’est pas toujours autorisé et peut se révéler dangereux. Par conséquent, prenez connaissance des réglementations et lisez attentivement les éventuels panneaux d’information à proximité. De manière générale, évitez les vieux arbres car ceux-ci, en plus d’être plus dangereux, sont souvent protégés par les lois de conservation de la nature. De la même manière, ne montez jamais sur un arbre si un oiseau y a construit son nid. Si vous souhaitez vous défouler dans un environnement sécurisé, rendez-vous par exemple dans un parc aventure. Ainsi, vous ne courrez aucun risque et vous ne dérangerez pas les habitants de la forêt.

Autre activité de plein air populaire, la pêche ! Cependant, elle est aussi réglementée et autorisée uniquement avec un permis de pêche valide. Elle est totalement proscrite dans les réserves naturelles et autres lieux protégés et notez bien que certaines espèces de poissons d’eau douce sont protégés. Prenez garde, car pêcher en zone interdite peut vous exposer à jusqu’à 750€ d’amende.

Escalade et respect de l’environnement

L’expérience de la nature fait partie intégrante de l’escalade en extérieur. Mais ce sport rencontre depuis quelques années un tel succès que des mesures de protection de la roche doivent être respectées par les grimpeurs.

Faites attentions aux nids des oiseaux : 3 corbeaux dans leur nid.

Même si les roches peuvent paraitres solides et inertes, elles constituent un habitat pour de nombreux animaux et végétaux rares. Des espèces endémiques rares comme l’asplénium et la drave ladine prennent par exemple racine entre les rochers. Côté faune, ce sont chauves-souris, loirs, lézard des murailles ou encore faucons pèlerins qui y nichent et élèvent leurs petits. Il est donc important de respecter les règles de protection de la nature lors des sorties escalade en plein air. Ainsi, les espaces naturels sont conservés intactes au fil du temps et les voies d’escalade ne sont pas détériorées.

  • Utilisez les voies d’escalade existantes pour monter comme pour descendre
  • Ne dérangez pas les nids et les oiseaux des roches
  • Optez pour un système de sécurité, qui ne détériore pas la roche
  • Ne laissez aucun déchet derrière vous

Des réglementations différentes s’appliquent selon les zones d’escalades et les chaînes de montagnes. Informez-vous donc à l’avance sur les règles en vigueur. Pour cela vous pouvez vous informer :

  • Auprès des moniteurs d’escalade locaux
  • Via les panneaux d’information du lieu
  • Sur les sites internet des associations d’escalade

La protection des oiseaux est un objectif majeur des réglementations propres à l’escalade. Le grand corbeau des Alpes, le gypaète barbu, l’aigle royal, le faucon pèlerin ou encore le hiboux grand-duc sont des spécimens d’oiseaux nicheurs menacés bien connus. Dans certaines régions, l’escalade est limitée voire interdite pendant la saison des amours. Là aussi, pensez à consulter les panneaux d’informations indiquant une éventuelle fermeture.

Vous pouvez d’ailleurs commencer à contribuer à la préservation de la nature dès votre départ de la maison. Utilisez les transports en communs, le vélo ou le covoiturage pour vous rendre à votre spot d’escalade. Une fois sur les blocs rocheux, restez sur les voies et chemins d’escalade déjà tracés. Vous y verrez souvent des panneaux de signalisation indiquant le chemin à suivre et d’éventuelles fermetures de voies.

En plus des règlementations propres à l’escalade, les bases d’un comportement éco responsable s’appliquent naturellement. Retrouvez plus d’informations sur l’escalade et le respect de l’environnement dans notre article « Escalade et Nature ».

VTT et protection de la nature

Le VTT est également un sport indissociable de la nature, puisque son art réside dans le fait de dévaler collines et vallées à vélo. Pour cette raison, l’Office National des Forêts (ONF) a établi une convention relative à la pratique du vélo en forêts, en collaboration avec la fédération Française de Cyclisme (FFC). Des règles simples s’appliquent comme :

  • Rouler uniquement sur les pistes balisées
  • Ne pas laisser de traces (ex : marques de freinage)
  • Entretenir son vélo pour être aux normes (freins, pneus…)
  • Réguler sa vitesse de manière à garder le contrôle du VTT
  • Respecter la nature et les autres cyclistes ou promeneurs
  • Faire attention aux animaux de la forêt
  • Quitter les bois avant la nuit pour ne pas perturber les animaux
  • Se comporter de manière responsable

Évidemment, les règles de base de la protection de la forêt comme éviter les déchets et ne pas fumer ou faire du feu s’appliquent également aux cyclistes.

Conclusion

Respecter l’environnement est un jeu d’enfant ! Même avec de petites actions responsables au quotidien, vous pouvez jouer un rôle important dans la protection de la nature. Rien qu’avec un peu de réflexion et d’organisation, vous pouvez éviter les déchets et garder la forêt propre, pour le plus grand bonheur de ses habitants comme de ses visiteurs. Adopter un comportement éco responsable en forêt garantit la préservation de ses plantes et animaux. Après tout, c’est nous qui envahissons leur habitat et nous l’approprions comme lieu de détente ou espace de loisirs sportifs. Mais en se montrant prudent et respectueux, nous pouvons contribuer à préserver la nature très facilement et ainsi en profiter un maximum tout en la protégeant.

Sources et liens utiles :

https://www.foretpriveefrancaise.com/n/cueillette-des-champignons-que-dit-la-loi/n:583
(au 19.01.2021)

https://www.onf.fr/+/35d::cueillette-en-foret-oui-mais-avec-moderation.html
(au 19.01.2021)

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000865328/2021-01-19/
(au 19.01.2021)

https://www.vapko.ch/fr/protection-des-champignons/liste-des-especes-protegees
(au 20.01.2021)

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F35062
(au 20.01.2021)

https://www.onf.fr/onf/+/7f8::feux-de-foret-2020-le-risque-setend-partout-en-france.html
(au 20.01.2021)

http://www.prevention-incendie-foret.com/pratiques-a-risque/en-foret-interdiction-de-faire-feu
(au 20.01.2021)

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2117
(au 21.01.2021)

https://www.ffc.fr/app/uploads/sites/3/2019/09/Convention-FFC-ONF.pdf
(au 21.01.2021)

Sources des images :

iStock.com/BrianAJackson

iStock.com/piola666

iStock.com/Solovyova

iStock.com/WilliamSherman