Une femme calcule son prêt avec sa calculatrice.

Financer ses études : les différents moyens de financer vos études

Etudier c’est choisir de construire son avenir professionnel, le financement des études est une question centrale qui se posera rapidement lorsque vous penserez à votre avenir dans l’enseignement supérieur. L’État dispose de différents dispositifs de soutien financier aux étudiant·e·s, mais il existe aussi des financements privés et la possibilité pour les étudiant·e·s de travailler en parallèle des études. Dans cet article, vous trouverez un aperçu des différents moyens de financements qui s’offrent à vous .

Les bourses d’études publiques : le financement des études grâce aux aides de l’État et des collectivités.

AIDES PUBLIQUES

Les bourses sur critères sociaux.

Les étudiant·e·s qui rencontrent des difficultés à financer leurs études peuvent demander des bourses sur critères sociaux. Ces bourses sont des aides publiques et ne remplacent pas l’obligation alimentaire des parents envers leurs enfants.

En plus de respecter les critères de revenu, vous devez remplir d’autres conditions telles que :

  • être inscrit·e en formation initiale en France ou dans un pays de l’UE, dans un établissement d’enseignement public ou privé habilité à recevoir des boursiers,
  • suivre des études supérieures à temps plein,
  • avoir moins de 28 ans lors de votre première demande de bourse.

La demande de bourse doit se faire en amont de la rentrée universitaire, sur la période du 20 janvier au 15 mai en remplissant le DSE (Dossier Social Etudiant) en ligne. La décision du CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires) est prise au plus tard au mois de juillet et ne vous sera indiquée qu’après votre inscription universitaire.

La bourse sur critères sociaux est composée de 8 échelons : de 0 à 7, c’est-à-dire de 1 042 € annuels pour l’échelon « 0 bis » à 5 736 € annuels pour « l’échelon 7 ». Elle est versée en dix mensualités et ne doit pas être remboursée, vous pourrez à certaines conditions en bénéficier sur les deux mois d’été. L’étudiant·e ne peut toucher la bourse que durant sept années d’études et cela dépend de sa progression dans les études, son assiduité et sa présence aux examens.

Les étudiants boursiers, tout échelon confondu, profitent d’autres avantages tels que : l’exonération des droits d’inscription universitaires, l’exonération de la cotisation à la sécurité sociale étudiante et la priorité dans l’attribution d’un logement étudiant CROUS. Pour se loger, tous les étudiants boursiers ou non peuvent demander des aides pour le logement.

Les bourses au mérite

La bourse au mérite est attribuée aux étudiant·e·s percevant déjà la bourse et qui ont reçu la mention « très bien » au baccalauréat l’année scolaire précédant leur accession aux études supérieures mais aussi l’année précédente.

Aucune démarche n’est nécessaire, les responsables CROUS régionaux identifient les bénéficiaires et les recteurs décident de l’attribution ou non de la bourse.

La bourse au mérite peut être versée durant trois ans, le temps de la licence à raison de 900 € / an c’est-à-dire 100€ / mois de septembre à mai.

En plus de la bourse au mérite versée par le CROUS, certaines banques proposent des récompenses en faveur des bacheliers et bachelières ayant obtenu la mention « très bien » au bac. Elles prennent le plus souvent la forme d’un virement sur le compte bancaire du client.

Les Bourses Talents

Les Bourses Talents ont pour objectif de favoriser la diversité au sein des étudiants qui préparent les concours de la fonction publique et donc à terme la diversité dans la fonction publique. Elles ont aussi pour but de faciliter l’intégration professionnelle des personnes très éloignées de l’emploi. Le dispositif Bourses Talent compte en fait deux systèmes en un :

  • Les Bourses Talents : 4 000 euros pour les bourses attribuées aux personnes inscrites dans une Prépa Talents.
  • Une aide moindre mais tout de même de 2 000 euros pour les personnes préparant un concours en dehors d’une Prépa Talents.
  • Les étudiant·e·s non-inscrit·e·s dans un cycle de formation Prépas Talents doivent faire leur demande en ligne. Les inscriptions sont généralement ouvertes de la mi-août à la mi-octobre.
  • Les étudiant·e·s inscrit·e·s en Prépa Talents perçoivent la bourse de droit.
Un couple calcule le financement de ses études.

Fond National d’Aide d’Urgence (FNAU)

Le Fond National d’Aide d’Urgence est une aide financière du CROUS pour les étudiant·e·s en grande difficulté financière.

Cette aide comprend deux volets : la première est une aide ponctuelle. Elle est versée en une seule fois, son montant est plafonné à 2 597 €, elle peut être versée plusieurs fois dans la limite de 5 194 €. La deuxième une aide annuelle, versée tous les mois pour un montant maximum de 5 736 €.

Les dossiers de demande d’aide sont étudiés par des commissions. Pour en faire la demande, il faut s’adresse au service du CROUS dont vous dépendez.

Aide à la mobilité

Si vous êtes boursièr.e et que vous avez la bougeotte, envie de découvrir le monde, n’hésitez pas à vous renseigner sur l’aide à la mobilité internationale. Elle est destinée à ceux et celles qui souhaitent suivre une formation supérieure à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échanges ou pour effectuer un stage international.

Bien sûr, cette formation ou ce stage doit s’inscrire dans le cadre de votre cursus d’études.

Aides régionales et locales

Beaucoup de collectivités territoriales ont aussi leurs propres programmes d’aides pour les étudiant·e·s, mais il serait impossible de tous les lister ici. Renseignez-vous auprès de votre ville, département et région ainsi qu’auprès de votre école.

AIDES PRIVEES

Les fondations des grandes écoles

Beaucoup de grandes écoles ont des fondations et des programmes d’aides pour les étudiant·e·s qui en ont besoin, pour les connaitre renseignez-vous directement auprès de l’école qui vous intéresse.

Le Sponsoring / Parrainage

Le sponsoring est très développé dans les écoles d’ingénieur, où des entreprises privées financent la formation d’étudiants qui viendront travailler dans leur entreprise une fois leur diplôme validé.  Cette pratique est fréquente en France pour le financement des thèses. Les montants de ces sponsorings peuvent être intéressants mais prenez bien en compte que vous vous engagez à travailler dans cette entreprise une fois vos études finies.

Les prêts étudiants

Emprunter de l’argent à taux réduit pour financer la totalité ou une partie de vos études peut être une solution. La quasi-totalité des banques commerciales ont des offres de prêt pour les étudiant·e·s, il est cependant important de distinguer ces différentes offres.

Nous vous faisons ici le portrait rapide de ce à quoi vous devez faire attention.

Une étudiante se fait conseiller pour son prêt étudiant

Conditions de base d’un prêt étudiant

Pour faire un prêt étudiant il faut bien sûr être majeur, avoir des garants (souvent les parents). L’État peut cependant garantir un prêt étudiant, cinq banques sont autorisées à le faire : la Société Générale, la Banque Populaire, le Crédit Mutuel, le CIC et la Caisse d’Épargne, le montant des prêts garantis par l’Etat est limité à 15 000 €.

Les prêts étudiants ont une limite d’âge pour être contractés, souvent entre 28 et 30 ans. Il faudra aussi prouver votre statut étudiant et votre nationalité française dans de nombreux cas.

La marche à suivre

N’hésitez pas à contacter plusieurs banques avant de prendre votre décision finale, il est aussi important de ne pas oublier que vous devrez sans doute transférer l’intégralité de vos comptes dans la banque dans laquelle vous signez votre prêt.

Bien comprendre la phase de différée et la phase d’amortissement d’un prêt étudiant

La phase de différée désigne le remboursement de l’assurance et des intérêts du prêt, la phase d’amortissement désigne le remboursement du capital emprunté. Vous pouvez payer en différé ces deux phases, c’est-à-dire commencer à rembourser votre prêt à la fin de vos études et seulement payer les assurances et intérêts du prêt durant vos études. Tout ceci se négocie avec la banque avec qui vous contracterez un prêt.

Montant des prêts

Il peut s’étaler de 1 000 à 120 000 €, nous vous conseillons de ne pas vous engagez sur une trop grosse somme si vous n’en avez pas besoin.

CheckVous pouvez contracter un prêt étudiant en plus de vos bourses.

CheckVous pouvez contracter un prêt étudiant en plus de vos bourses.

Travailler pour financer ses études

Un job étudiant vous permettra de financer en parti vos études, d’acquérir une expérience professionnelle, idéalement dans le secteur dans lequel vous souhaitez évoluer professionnellement.

Si vous souhaitez travailler tout au long de l’année, faites tout de même attention à ce que votre travail n’empiète pas sur vos études. Il est conseillé de ne pas dépasser 15H de travail par semaine pour un·e étudiant·e.

Il n’existe pas de contrat étudiant spécial dans le droit du travail français, c’est pourquoi nous vous avons listé ici les principaux contrats de travail.

Le contrat d’Intérim

Un·e salarié·e sous contrat de travail temporaire (également appelé intérimaire) est en·e salarié·e embauché·e et rémunéré·e par une entreprise de travail temporaire (ETT). Cette entreprise de travail temporaire met le salarié à la disposition d’une entreprise utilisatrice (un client) pour une durée limitée, dénommée mission.

AVANTAGES : Sous cette forme de contrat vous avez les mêmes droits et devoirs que les salarié·e·s embauché·e·s sur la durée de votre mission d’intérim. De plus, vous aurez deux primes à la fin de votre mission, ces primes sont la prime de précarité ainsi que les congés payés. Ces primes représentent chacune 10% de votre salaire brut.

INCONVENIENTS : en Intérim il est très difficile de prévoir sur la durée.

Le contrat à durée déterminée

La création d’un contrat à durée déterminé par une entreprise se fait dans un cadre précis, c’est-à-dire : un remplacement, un accroissement temporaire de l’activité ou un emploi saisonnier.

AVANTAGES : vous avez la sécurité de l’emploi sur la durée du CDD.

INCONVENIENTS : à taux horaire égal, vous gagnerez moins en CDD qu’en intérim, du fait de l’absence des primes présentes dans un contrat de mission d’intérim. En tant qu’étudiant·e, votre employeur n’est pas obligé de vous verser la prime de précarité à la fin de votre contrat si vous continuez votre cursus universitaire après votre contrat.

Le contrat à durée indéterminée

Le contrat à durée indéterminée est le contrat le plus utilisé en France, c’est aussi le contrat le plus sûr d’un point de vue du salarié.

Rupture contrat : démission, licenciement, départ à la retraite, rupture conventionnelle.

Temps de travail minimum légal

Que vous signez un contrat de travail : CDD ou CDI, il y a un temps de travail minimum légal en France qui est de 24 heures. Cependant, la durée minimale de travail de 24h/semaine n’est pas applicable pour les salarié·e·s de moins de 26 ans poursuivant des études.

Il existe aussi différentes règles pour les étudiants étrangers selon leur visa et leur nationalité.

Vous trouverez plus de détails ici : https://www.etudiant.gouv.fr/fr/contrats-de-travail-reperes-juridiques-1720

Conclusion

Différents moyens sont possibles pour financer vos études et ceci selon votre situation. Les emplois étudiants et jobs saisonniers vous permettent aussi d’améliorer votre situation financière, ces jobs et emplois vous permettront aussi d’acquérir de l’expérience professionnelle, ce qui vous sera toujours utile dans le futur. Les aides et moyens que nous vous avons présenté ici vous permettront de vous concentrer sur vos études.

Sources

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12214
(ouvert le 15/12/2021)

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1024
(ouvert le 15/12/2021)

https://www.reussirmavie.net/Bourses-etudiantes-mode-d-emploi%C2%A0-pour-qui-combien-comment_a316.html
(ouvert le 15/12/2021)

https://droit-finances.commentcamarche.com/famille/guide-famille/21-bourse-merite-montant/
(ouvert le 15/12/2021)

https://www.studyrama.com/vie-etudiante/budget-etudiant-financer-ses-etudes/les-bourses-et-aides-privees/
(ouvert le 15/12/2021)

https://www.fonction-publique.gouv.fr/bourses-talents
(ouvert le 15/12/2021)

https://www.aide-sociale.fr/aide-urgente-aux-etudiants-le-fond-national-daide-durgence/
(ouvert le 15/12/2021)

https://www.letudiant.fr/lifestyle/aides-financieres/pret-etudiant-cinq-questions-a-se-poser-avant-de-se-lancer.html
(ouvert le 15/12/2021)

https://www.legalplace.fr/guides/contrat-travail-etudiant/
(ouvert le 15/12/2021)

https://www.justifit.fr/b/guides/droit-travail/contrat-etudiant/
(ouvert le 15/12/2021)

https://www.etudiant.gouv.fr/fr/contrats-de-travail-reperes-juridiques-1720
(ouvert le 15/12/2021)

Sources des images

iStock.com/gece33

iStock.com/DaniloAndjus

iStock.com/Tijana Simic

iStock.com/fizkes