Grossesse et études supérieures : une étudiante enceinte révise sur son ordinateur portable.

Parentalité & études supérieures : organiser sa vie étudiante et familiale*

Est-ce possible de se lancer dans des études quand on est parent ? Commencer des études avec un enfant est une décision très personnelle et dépend de nombreux facteurs. Si vous tombez enceinte pendant vos études ou si vous avez déjà un enfant au début de vos études, cela aura bien sûr un impact majeur sur le déroulement de celles-ci. Pour faire face à cette situation, les parents étudiants ont besoin d’une bonne organisation, de persévérance et surtout, de soutien.

En France, la réussite des femmes enceintes et de tous les étudiants en général est cadré et simplifié par la loi ORE. Cette dernière fixe notamment les modalités applicables aux femmes enceintes ou jeunes parents. Ces modalités portent sur les besoins spécifiques de l’étudiant dont l’aménagement de l’emploi du temps, la durée des études, les modalités d’évaluation et d’enseignements notamment.

Dans cet article, vous trouverez donc un aperçu des différentes possibilités et soutien pour étudier avec un enfant pour vous aider à concilier votre vie d’étudiante et celle de parent.

Grossesse, parentalité et études supérieures : aides financières

Si vous tombez enceinte pendant vos études ou si vous avez déjà un enfant, le financement est évidemment une question importante. Les étudiant·es parents peuvent avoir moins ou pas de temps pour un job en parallèle et le soutien financier des parents n’est pas toujours possible non plus. Il est donc particulièrement important que vous vous informiez à l’avance des moyens de financement et que vous obteniez des conseils sur les aides financières dont vous avez besoin. Certaines aides vous accompagnent même pendant plusieurs années, parfois jusqu’aux 21 ans de l’enfant.

La prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE)

La PAJE est une allocation destinée à aider les parents pour les dépenses liées aux soins et à l’éducation d’un enfant adopté ou d’un nouveau-né. Plusieurs aides composent la PAJE dont :

  • Prime à l’adoption / naissance : versement en une fois

  • Allocation de base : chaque mois jusqu’aux 3 ans de l’enfant

  • Le complément de libre choix de garde de l’enfant : prise en charge partielle des frais d’une assistante maternelle. Cette aide peut vous soulager pendant vos études car vous n’aurez pas à vous inquiéter du mode de garde de votre bébé, ni des coûts.

Évidemment, pour en bénéficier, il faut remplir certaines conditions et avoir un certain plafond de revenu. Pour en savoir plus, consulter le site de la Caf sur www.Caf.fr.

Revenu de solidarité active (RSA)

En tant que femme enceinte (seule ou en couple), vous pouvez bénéficier du revenu de solidarité active, ce qui vous assure un revenu mensuel minimum allant jusqu’à 897,81 € (situation en couple et sans enfant). La demande est à faire auprès de la Caf avec une déclaration de grossesse. Vous recevrez ensuite les premiers versements dès acceptation par la Caf à compter de la date de dépôt et sans rétroactivité. La date du dernier versement est définie par la Caf de votre département.

Allocations familiales

Cette aide est aussi versée par la Caf, et ce, dès la naissance de votre second enfant. Elle est soumise à un nombre de conditions telles que vos revenus et la composition de votre foyer. Vous pouvez bénéficier jusqu’à 134,46 € mensuels. Si vous étudiez dans les territoires d’Outre-Mer, vous pouvez bénéficier des allocations familiales dès votre premier enfant.

Si vous vivez et élevez votre enfant seule, vous avez droit à l’allocation de soutien familial, soit 122,93 € mensuels jusqu’aux 21 ans de l’enfant.

Allocation de logement familial

Cette aide reprend le principe de l’APL. Elle a pour but de diminuer le montant de votre loyer. Son montant et son versement dépendent de votre situation familiale : il faut que vous soyez seule et sans personne à charge depuis le premier jour du mois civil suivant le 4eme mois de grossesse et jusqu’au mois civil de la naissance. Toutefois, cette allocation n’est cumulable ni avec les APL, ni avec les ALS (Aides au Logement Social).

Allocation mensuelle d’aide sociale à l’enfance (ASE)

Si vos revenus mensuels ne suffisent pas à subvenir aux besoins de votre famille, vous pouvez également avoir droit à l’ASE. Vous pouvez vous renseigner, entre autres, auprès de votre conseil régional pour connaître les conditions à remplir pour bénéficier de l’allocation pour enfant, mais elle peut vous être adressée dès le début de la grossesse. Son montant dépend des départements.

Aide d’urgence du centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS)

Il existe deux aides du CROUS pour les jeunes parents, une aide ponctuelle et une aide annuelle. L’aide ponctuelle peut être demandée n’importe quand au cours de l’année et vous pouvez bénéficier jusqu’à 1 687 € d’aides. Pour l’aide annuelle, vous devez faire la demande en début d’année et elle peut aller de 1 020 € à 5 612 € pour l’année.

Grossesse et étude supérieure : une femme enceinte cherche des livres à la BU.

Étudier pendant la grossesse : organiser sa vie de famille

Concilier études et parentalité est un défi que vous pouvez relever avec du soutien et une adaptation de vos occupations du quotidien. Afin d’éviter une surcharge, une organisation des études adaptée au rythme familial est primordiale. Cela ne concerne pas seulement des changements dans votre quotidien à la fac et de votre gestion du temps, mais inclut également des changements de vos plans d’étude et de votre emploi du temps (par exemple, temps partiel au lieu de temps plein).

En France, le gouvernement d’ailleurs a mis en place le régime spécial d’études (RSE), qui permet notamment aux femmes enceintes et aux étudiants chargés de famille de concilier les études et leurs besoins spécifiques. Afin de connaître les modalités pédagogiques que votre établissement peut mettre en place, renseignez-vous auprès du service de scolarité.

Voyons à présent les conditions d’aménagement qui concernent spécifiquement les femmes enceintes pendant leurs études.

L’organisation des études quand on est enceinte

Que vous souhaitiez poursuivre vos études sans interruption ou que vous fassiez des ajustements dépend entièrement de votre situation personnelle et de votre projet de vie. Faire une pause dans ses études ou les aménager sont deux options souvent utilisées pour s’organiser au mieux avec des enfants.

Il n’existe pas de congés maternité pour les étudiantes qui doivent donc s’arranger directement avec leur établissement. Dans ce cas-là, on parle d’aménagement des études. Par exemple en université, il pourrait s’agir de n’assister qu’aux TD obligatoires pour valider les examens et de ne pas passer une partie des partiels ou sous conditions différentes. D’autres étudiantes préfèrent arrêter leur études le temps de la grossesse et de l’accouchement et ne reprendre qu’à la rentrée suivante. Les deux options sont tout à fait possibles. Le mieux est d’en discuter avec votre école / université et de prendre le temps de réfléchir à vos envies et ambitions.

Conseil

En plus des aménagements d’emploi du temps ou de cours, vous pouvez compter sur les professeurs pour vous transmettre leurs cours et vous aider dans leur matière le temps de votre maternité.

Aménagement de l’emploi du temps pour les futures mamans

Si vous tombez enceinte pendant vos études, vous entrez dans une nouvelle phase de votre vie. Des changements dans votre quotidien sont donc inévitables, mais ils ne doivent pas faire obstacle à la réussite de vos études. Une fois que vous connaissez la date de naissance et que vous avez décidé de poursuivre vos études, vous pouvez, par exemple, prendre les mesures suivantes en considération :

  • Y a-t-il des examens que vous pouvez passer avant la naissance de votre enfant ?

  • Quelles UE pouvez-vous encore compléter ou compenser ?

  • Quelle est l’importance de ces UE pour la suite de mes études ?

  • Y a-t-il des examens pratiques ou des stages que vous pouvez faire avant la naissance ?

Pour éviter qu’un examen (auquel vous n’avez pas pu aller, par exemple, peu de temps avant ou après l’accouchement) ne soit considéré comme non validé, tournez-vous le plus vite possible vers la direction de l’établissement afin de préparer au mieux les phases d’examens.

Conseil

En tant qu’étudiant·e, vous avez un devoir d’assiduité. Toutefois, dans certaines situations, par exemple si vous ne pouvez pas vous rendre à un examen parce que votre enfant est malade, il est judicieux de parler avec les enseignant·es afin de ne pas vous léser. Des temps additionnels ou des reports d’examen peuvent souvent être accordés.

Aides financières parents : un jeune père étudiant se renseigne sur les aides financières.

Maman étudiante : comment faire garder son enfant ?

Comme vous avez besoin de temps pour les cours et les examens, une garde d’enfants fiable et flexible est bien sûr particulièrement importante. Pour réussir à organiser des études avec un enfant, il existe différentes formes de garde.

Étudier avec un enfant : garde d’enfants

  • Crèches à proximité de l’université : vous pouvez généralement inscrire votre enfant à l’avance. Toutefois, les enfants doivent un âge minimum qui peut dépendre de chaque crèche, alors pensez à vérifier cela d’abord. La proximité avec l’université ou l’école en fait un lieu de choix pour votre enfant.

  • Crèches universitaires : de plus en plus d’universités mettent en place des crèches pour leurs étudiant·es parents. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre université pour savoir si elle propose d’un tel dispositif.

  • Assistante maternelle : ces assistantes sont une alternative fréquemment utilisée à la crèche ou peut être utilisée en complément pendant les périodes où la garderie est fermée. La garde est effectuée au domicile de l’assistante et en petit groupe d’enfants (4 ou 5 en moyenne). Ce type de garde est moins onéreux qu’une crèche et se fait sur la durée souhaitée par les parents. Cependant, les enfants sont généralement « grands » et sont déjà en maternelle.

  • Baby-sitter : pour pouvoir aller aux rendez-vous impossibles à reporter, il est souvent nécessaire de pouvoir faire garder son enfant au dernier moment. Une bonne façon de le faire est d’avoir une baby-sitter en qui vous pouvez avoir confiance, par exemple dans votre famille ou dans votre cercle d’amis et de connaissances.

  • Halte-garderie : contrairement aux crèches classiques, les halte-garderies prennent les enfants sur des durées plus courtes, quelques heures ou demi-journées par semaine. Une solution pratique si vous avez juste cours par-ci ou par-là, ou si vous pouvez concentrer tous vos cours sur des demi-journées.

Souvent, il est judicieux de former des groupes avec d’autres parents qui étudient et de s’entraider.

Offres d’établissements d’enseignement supérieur favorables aux familles

Afin de permettre et de faciliter les études avec des enfants, de nombreux établissements d’enseignement supérieur ont pour objectif de créer un environnement plus favorable à la vie familiale. Vous trouverez les offres suivantes dans les universités les mieux adaptées aux parents étudiants :

  • différentes possibilités d’enveloppement et d’allaitement sur le campus

  • des cantines adaptées aux enfants (avec des jeux pour enfants, des micro-ondes et des chaises hautes) où les enfants peuvent manger

  • informations sur la conciliation des études et de la vie familiale

  • sport universitaire pour les femmes enceintes

  • logements adaptés aux enfants et aux familles dans les résidences étudiantes

Conseil

En France, la durée légale du congé maternité est de 16 semaines, soit 112 jours répartis dans un congé maternité prénatal (6 semaines) et un postnatal (10 semaines). Cependant, le congé maternité ne s’applique pas aux étudiantes mais si vous avez des obligations par rapport aux études durant cette période théorique, parlez-en avec votre université afin de bénéficier d’arrangements.

Conclusion : grossesse pendant les études supérieures, concilier vie étudiante et familiale

Organiser des études avec un enfant et équilibrer ses responsabilités étudiantes et parentales n’est pas une tâche facile. Que vous ayez un enfant pendant vos études ou que vous souhaitiez entreprendre des études en ayant déjà des enfants, c’est une décision très personnelle qui doit être murement réfléchie Si vous tombez enceinte pendant vos études ou si vous avez déjà des enfants, il est conseillé de vous renseigner au préalable sur les possibilités d’aides financières, d’aménagement des études et de garde d’enfants.

Découvrez plus d'articles :

* Ce guide rassemble des informations générales sur l’orientation, la préparation et le financement des études afin de faciliter le choix des futurs étudiants. Ces informations ne concernent pas spécifiquement les possibilités de formation ou les profils professionnels de C&A.

______________________________________________

Sources et informations complémentaires

https://formation-libre.fr/reprendre-ses-etudes-quand-on-est-maman/

(consultée le 09/03/2023)

https://www.webjunior.net/espace-parents/etre-a-la-fois-parent-et-etudiant-c-est-possible-45.php

(consultée le 09/03/2023)

https://www.etudiant.gouv.fr/fr/regime-special-d-etudes-rse-1081

(consultée le 09/03/2023)

https://www.academia.edu/42302314/Qui_sont_les_%C3%A9tudiants-parents_en_France_Caract%C3%A9ristiques_et_difficult%C3%A9s_rencontr%C3%A9es

(consultée le 09/03/2023)

https://www.aide-sociale.fr/aide-reprise-etudes/

(consultée le 09/03/2023)

https://actu.fr/economie/rentree-voici-les-aides-financieres-dont-peuvent-beneficier-les-etudiants_44319324.html

(consultée le 09/03/2023)

https://www.jesuisenceinteleguide.org/aides/aides-financieres/#rsa-et-prime-d-activites

(consultée le 15/03/2023)

https://www.mes-allocs.fr/guides/aides-sociales/aide-financiere-grossesse/

(consultée le 15/03/2023)

https://www.letudiant.fr/etudes/enceinte-ou-mere-et-etudiante-trois-jeunes-femmes-racontent-leurs-parcours-pour-reussir-leurs-etudes.html

(consultée le 15/03/2023)

https://www.parents.fr/etre-parent/maman/maman-et-travail/maman-etudiante-une-aventure-complexe-896262

(consultée le 15/03/2023)

Source des images

iStock.com/Eva-Katalin

iStock.com/AleksandarNakic

iStock.com/miljko

iStock.com/AleksandarNakic

Les nouveaux membres bénéficient de - 10 % en cadeau de bienvenue*

Rejoignez C&A for you, notre programme de fidélité gratuit, pour bénéficier d'offres spéciales et d'une réduction pendant les soldes.

Devenir membre

*Vous recevrez votre bon d’achat de 10 % en cadeau de bienvenue dès que vous vous serez enregistré.e comme membre.e et que vous aurez souscrit à notre campagne d’e-mails personnalisés. Si ces deux conditions sont remplies, vous pourrez faire valoir votre bon d’achat valable une seule fois, dans nos magasins C&A (hors corners C&A dans les hypermarchés) ou notre e-shop C&A. Ce bon d’achat ne s’applique pas sur les articles soldés et en combinaison avec d’autres promotions. Vous pourrez trouver ici de plus amples informations sur les conditions d’adhésion www.c-and-a.com/fr/fr/shop/foryou#termsconditions

Carte BancairePaypalCollissimo UPSMagasin
Paypal Acheter maintenant et payer après 30 jours. En savoir plus