shop.global.1
NOUVEAU : LIVRAISON GRATUITE à domicile à partir de 75€ d'achats
Gruppe Badegäste springt vom Anlegesteg in Badesee

Baignade en eaux libres – mer, rivières et lacs en toute sécurité

Suivre les règles simples de bonne conduite pour la baignade peut sauver des vies. Malheureusement ce sont chaque année des centaines de personnes qui se noient en France, la majorité lors d’une baignade en eaux libres[1].

Afin de profiter un maximum en toute sécurité de vos baignades en extérieur, nous vous proposons dans cet article de nombreux conseils de sécurité pour la nage en eaux libres, vous découvrirez les risques particuliers liés à la baignade avec les enfants et nous vous expliqueront l'importance que revêt la connaissance des premiers secours.

Conseils de sécurité : les généralités à retenir

Chaque lieu de baignade présente des dangers différents. Nager en eaux libres à la mer, dans un lac ou dans une rivière, est une expérience bien différente que de patauger dans une piscine chauffée en intérieur. Les basses températures de l'eau en extérieur privent le corps d’une partie de son énergie et le danger d'une mauvaise évaluation de ses propres capacités est alors parfois catastrophique. En plus des règles basiques de natation, vous devriez aussi respecter certaines règles spécifiques à la baignade en eaux libres si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté.

Explications :

  • Ne nagez que dans les zones de baignade surveillées.
  • Avant de vous jeter à l’eau, lisez les panneaux signalétiques liés à la baignade. Ils vous informent en détail des dangers quotidiens de la baignade en mer. N’hésitez pas non plus à poser des questions aux sauveteurs et maîtres-nageurs (reconnaissables grâce à leurs vêtements) sur les dangers spécifiques à la zone de baignade et sur les options d'appel d'urgence.
  • Observer les interdictions de baignade.
  • Si vous avez passé du temps à cuire au soleil, ne sautez pas immédiatement dans l'eau. Si possible, prenez une douche avant de vous baigner. Autrement, engagez-vous lentement dans l'eau pour que votre corps s’habitue à la température de l'eau.
  • Même s'il a fait très chaud pendant plusieurs jours d'affilé, bien souvent, seule la surface de l'eau a une température chaude et agréable. Les eaux profondes des lacs, par exemple, sont souvent assez froides. Plonger sans d’abord se mouiller peut entraîner une hypothermie, voir même des crampes mortelles.
  • Évaluez de manière critique votre capacité physique et ne tentez pas de faire plus que vous ne pouvez.
  • Ne sautez jamais dans des eaux inconnues. Les plongeons sur la rive et dans les eaux peu profondes peuvent mettre votre vie en danger. Plongez dans l'eau seulement dans les zones de saut indiquées.
  • Ne nagez jamais où passent les bateaux et les barques.
  • N'entrez pas dans l'eau immédiatement après avoir mangé. Ne buvez pas d'alcool si vous comptez vous baigner plus tard.
  • En cas d’orage, quittez immédiatement la plage et allez vous abriter.[2]

Le courant – le danger invisible

Les courants sont, sans aucun doute, l'un des plus grands dangers qui guettent le nageur en mer ou en eau libre, même pour les nageurs expérimentés. Plus particulièrement sur la côte, les marées et le vent engendrent des changements constants de direction et de force du courant. Si vous devenez prisonnier d’un courant, restez calme et nagez toujours en diagonale du courant. De cette façon, il sera plus facile de sortir du tourbillon et nager jusqu'à la rive où vous serez en sureté. Nagez toujours avec le courant, même si la distance semble plus longue.

Les dangers particuliers liés à la baignade en rivières

C’est une évidence, vous pouvez vous attendre à rencontrer des courants puissants en rivière. Néanmoins, peu de gens savent que les courants de rivières peuvent être influencés de façon imprévisible par les hauts fonds, les chenaux et les piliers d’un pont pouvant créer un effet d'aspiration. Les épaves et les obstacles invisibles présents sous l'eau représentent un risque supplémentaire pour le nageur.

De plus, les rivières ont généralement des températures significativement plus basses que les lacs car elles se réchauffent plus lentement, ce qui augmente donc considérablement le risque d'hypothermie. Au final, la rivière est un endroit approprié pour la baignade seulement si vous êtes un bon nageur et à éviter si vous êtes un débutant. Par ailleurs, les voies de navigation, les piles de pont, les barrages, les brise-lames et les écluses ne sont pas des zones de baignade. Attendez-vous à recevoir une amende si vous nagez dans de telles zones.

Les dangers spécifiques liés à la baignade dans les eaux stagnantes

Deux petites filles avec leur père observent un lac de montagne depuis une jetée

Les étangs et les lacs semblent à première vue beaucoup moins dangereux, mais ils comportent également certains risques. Le danger ici se présente sous forme de berges escarpées, de zones marécageuses ou de plantes aquatiques. Dans les lacs et les carrières, il y a aussi un risque d’éboulement de la rive. Afin d'éviter les accidents, vous pouvez vous informer à l'avance auprès de la population locale qui vous mettra en garde des dangers potentiels de chaque plan d’eau.

Parfois, de longues plantes, semblables à des rubans, poussent près de la surface de l'eau. En cas de surprise, c’est parfois très vite la panique. Restez calme si vous vous retrouvez emmêlé dans les plantes et alerter les autres baigneurs en criant. Si possible, évitez de nager dans les eaux envahies par les plantes.

Les dangers spécifiques liés à la nage en mer

Se baigner et nager dans les eaux du littoral est encore plus risqué qu’en eau douce. C’est que le fond de la mer change constamment en créant des bancs de sable qui disparaissent après peu de temps et modifient ainsi la profondeur de l’eau. En l'absence de terrain ferme, une crampe soudaine peut mettre votre vie en danger. Ajoutez à cela le vent, le courant et l'influence directe de la météo et vous obtenez un cocktail explosif. Le vent, par exemple, peut provoquer une forte houle en quelques minutes et devenir une menace même pour les nageurs expérimentés.

Nager en mer nécessite beaucoup plus de force et de contrôle du corps que dans l'eau paisible d'une piscine. Par conséquent, respectez toujours les drapeaux de sécurité. Les manches à air vous donnent également des indications précieuses pour votre sécurité en vous indiquant quand le vent souffle de la rive vers le large. Avec un tel vent, le risque de dériver vers le large est particulièrement élevé (surtout sur un matelas gonflable). Si vous êtes à l'étranger, renseignez-vous auprès du personnel de l'hôtel, d’un guide touristique ou des sauveteurs sur les conditions météorologiques et les possibles dangers.

Le drapeau rouge indique une interdiction absolue de nager

Comprendre les drapeaux de plage

Les nageurs qui se rendent à la plage peuvent être constamment informés sur les dangers de la baignade grâce aux nombreux postes de secours qui utilisent un système de drapeau uniforme et standardisé par une norme ISO dans le monde entier.

  • Drapeau rouge-jaune : ces deux drapeaux superposés délimitent la zone de baignade supervisée par un sauveteur. En dehors de cette zone, il est donc interdit de se baigner.
  • Drapeau vert : la zone de baignade est surveillée et ne représente aucun danger particulier.
  • Drapeau jaune : attention ! Ecoutez attentivement les annonces faites par haut-parleurs et suivez les informations concernant la surveillance de la baignade. Seuls les nageurs expérimentés devraient s'aventurer dans l'eau.
  • Drapeau rouge : la baignade et la nage sont strictement interdites.
  • Drapeau à damier noir et blanc : souvent utilisés en paire, ils délimitent la zone dédiée aux équipements de sports nautiques, la baignade est ici interdite.
  • Drapeau bleu : il est un peu différent car il s’agit d’un « label de qualité » pour des plages sécurisées et respectueuses de l'environnement.[3]

Oursins, méduses & Co. – les créatures des profondeurs et leurs dangers

Elles sont petites ou grosses et peuvent transformer votre journée à la mer en un vrai calvaire. Nous vous expliquons ici comment éviter les petits tracas causés par la faune marine. Nos premiers adversaires sont les oursins, car ces petites boules piquantes vivent sur presque toutes les côtes. Leurs épines cassantes se détachent facilement et peuvent causer des blessures si jamais vous mettez le pied au mauvais endroit. Vous pouvez très facilement vous protéger à l’aide de chaussures de bain à semelle ferme, qui seront d’ailleurs aussi très efficaces contre les débris et autres objets pointus.

Cependant, vos chaussures ne pourront pas beaucoup vous aider face aux épineuses méduses. Bien que celles-ci ne mettent pas de vie en danger en Europe, elles peuvent néanmoins provoquer des brûlures douloureuses. En revanche, les espèces de méduses évoluant dans les eaux tropicales, comme la méduse Cubozoa (méduse-boite), sont très venimeuses et peuvent entraîner une paralysie au simple touché, une telle rencontre inattendue peut donc se terminer fatalement. C’est pourquoi il est recommandé de ne pas aller nager si vous voyez des méduses échouées sur la plage. Prenez les interdictions de baignade dues aux méduses au sérieux, même si vous ne les voyez pas vous-même dans l’eau. Dans certaines zones de baignade, vous devrez aussi faire attention aux alarmes de prévention anti-requin… restez vigilant.

Conseils pour la sécurité des enfants lors des baignades

L'eau attire parfois les enfants presque comme un aimant. Cependant, nos petites têtes blondes ont beaucoup de mal à analyser le risque de leurs actions et préfèrent souvent sauter dans l’eau immédiatement et penser aux conséquences après. Par conséquent, il est bien évident que vous ne devriez jamais laisser vos enfants sans surveillance lorsqu’ils se baignent. La première étape consistant à vérifier que la santé de votre enfant lui permet de se baigner et de nager.

Même si la zone de baignade est surveillée par un professionnel, une vigilance active des parents reste obligatoire. Ne comptez pas seulement sur les maîtres-nageurs, surtout sur les plages bondées où les urgences ne peuvent pas toujours être immédiatement détectées, même par un personnel qualifié. Ne comptez pas trop non plus sur les frères et sœurs plus âgés qui ne sont pas des superviseurs agrées et pouvant être parfois distraits.

Renseignez-vous à l’avance sur les dangers potentiels et les conditions des zones de baignade locales. Expliquez à votre enfant exactement ce qui est permis et ce qui est interdit. Mais parce que les interdits ne garantissent pas la sécurité, discutez régulièrement avec votre enfant des mesures de sécurité et des règles de conduite les plus importantes. C’est particulièrement vrai chez les jeunes enfants, pour lesquels les répétitions fonctionnent bien mieux que les enseignements ponctuels. Avant de se baigner, demandez à votre enfant de vous expliquer quelles sont les règles devant être respectées. Réfléchissez ensemble aux règles qui ont peut-être été oubliées. Retrouvez ici les conseils de sécurité les plus importants :

  • Ne pas nager ou se baigner dans les eaux non familières.
  • Ne laissez pas votre enfant nager s’il n’est pas accompagné d’un adulte.
  • Gardez toujours un œil sur les enfants, qu’ils soient dans ou hors de l’eau. Restez toujours proche.
  • Mouillez et refroidissez le corps des enfants avant la baignade.
  • Sortez les enfants de l’eau immédiatement lorsqu’ils ont froid.
  • Restez dans les zones de baignade indiquées.
  • Laissez les enfants sauter dans l’eau seulement quand elle est assez profonde et dégagée.
  • Accompagnez d’abord les plus grands dans l’eau et décidez ensemble jusqu’où ils peuvent aller.
  • Ne laissez jamais les enfants dos à l’eau dans les zones à vagues. Ils peuvent très vite se retrouver la tête sous l’eau.
  • Prenez toujours des bouteilles d’eau minérale avec vous . L’eau de mer salée déshydrate beaucoup le corps, une bonne hydratation est donc très importante.
Deux garçons blonds se baignent dans la mer avec leur mère

En règle générale, plus tôt votre enfant se familiarise avec l'eau, mieux c'est. En plus, les leçons de natation pour les enfants leurs apprennent les règles de base de la baignade les plus importantes. Un enfant est considéré comme étant en sécurité dans l'eau une fois qu’il possède le brevet « Sauv’nage ».[4]

Conseils pour l’utilisation des jouets aquatiques

Les jouets gonflables tels que les bouées, les ballons, les matelas pneumatiques et les animaux aquatiques ne sont pas nécessairement un gage de sécurité lors de la baignade, ils peuvent même facilement être source de danger. Lorsqu’ils jouent, les enfants peuvent très vite être emporté vers des zones profondes, surtout s’il y a du vent. En cas de chute d'un matelas pneumatique dans l'eau, il existe également un risque de choc dû au froid. En ce qui concerne les brassards ou les ceintures de natation, gardez à l’esprit qu’ils ne protègent pas à 100% : souvent, ils perdent de l'air ou ne sont pas bien attachés.[5]

Que faire en cas d’urgence ?

Il va de soi que les personnes qui se noient ont généralement du mal à appeler à l'aide. Chaque seconde compte, surtout lors des baignades en eaux libres ou troubles. Si vous voyez un autre baigneur se noyer, ne vous jetez pas seul ou sans considération dans l'eau. Faites plutôt un appel à l'aide afin que d’autres baigneurs puissent vous assister et appeler les urgences par la même occasion. Si une personne qui se noie a réussi à être sauvée, pratiquez immédiatement le bouche-à-bouche. N'attendez pas l'arrivée des secours et n'essayez pas de commencer par retirer l'eau des voies respiratoires.

Conclusion

Même lors d’une baignade à la piscine publique, une connaissance de base des premiers secours revêt une grande importance si vous souhaitez réagir rapidement et correctement en cas d'urgence. En eaux libres, s’informer des conditions actuelles du site vous permettra d’éviter la majorité des mauvaises surprises. Ajoutez à cela le respect des règles de sécurité de base et vous minimiserez considérablement le risque d'accident.

En eaux libres, les jeunes enfants peuvent courir de graves dangers et c’est pourquoi il faut toujours garder un œil sur leurs vas et viens. Si possible, évitez les plages ou lacs isolés ou solitaires et assurez-vous d'avoir une couverture téléphonique suffisante si vous devez passer un appel d'urgence.

Le numéro d'urgence dans toute l’Europe est le 112[6].

Finalement, si vous n'êtes pas sûr que la baignade soit sans danger, n'allez pas nager.