Des jeunes adultes étudient pour leur formation continue.

Formation professionnelle : offres et possibilités pour le développement professionnel

Des nouvelles compétences et aptitudes vous apporteront beaucoup dans votre vie professionnelle. Celles-ci vous permettront d’être réactif face aux changements ainsi que d’avoir des possibilités d’évolution. Il existe un grand nombre de formations qui s’adapteront à vos objectifs individuels et vos désirs. Dans cet article nous vous expliquerons quels types de formation sont à votre disposition et quels critères vous devez remplir pour pouvoir y accéder. Vous trouverez ainsi la formation qui vous correspond le mieux.

Formation continue pour le développement des compétences

Une formation continue pour le développement des compétences permet de continuer à se former au sein de son travail, d’acquérir des postes avec plus de responsabilité et d’avoir une meilleure qualification. À la suite de ce genre de formation, vous pourrez mieux accomplir votre travail et aussi réaliser de nouvelles tâches. Si vous êtes en poste, ces formations se font souvent sous l’impulsion de votre employeur et sont prévues dans le cadre du plan de développement des compétences. Il existe également la reconversion ou la promotion par alternance, qui vise au maintien de l’emploi des salariés les moins qualifiés.

Reconversion et transition professionnelle

Il existe plusieurs raisons qui peuvent vous donner envie de vous réorienter : vous souhaitez découvrir de nouveaux horizons professionnels, vous ne pouvez plus exercer votre métier actuel pour des raisons de santé, il n’y a plus de débouchés dans votre secteur d’activité… Une reconversion vous offre également la possibilité d’apprendre une toute autre profession et vous ouvrira ainsi de nouvelles portes. Pour vous aider dans cette transition professionnelle, vous pouvez avoir recours à de nombreux dispositifs. Lequel vous choisirez dépendra de votre statut actuel.

Le CEP : conseil en évolution professionnelle

Le conseil en évolution professionnelle est la première chose que vous devez faire si vous envisagez une transition ou une reconversion professionnelle. Le CEP est composé d’un :

  • Un entretien privé avec un conseiller-référent pour faire le point sur votre situation professionnelle
  • L’élaboration d’un conseil adapté à votre projet professionnel
  • Un accompagnement personnalisé pour constituer les stratégies à adopter afin de concrétiser votre projet.

À l’issue de ces temps d’échange, on vous remettra un document de synthèse rassemblant toutes les informations évoquées telles que votre situation et projet professionnelle entre-autres.

Le CEP est accessible à toutes les personnes actives en âge de travailler sauf les étudiants et retraités n’aillant pas d’activité professionnelle et doit être effectué sur le temps libre de la personne conseillée.

Le PTP : projet de transition professionnelle

Depuis maintenant janvier 2019, le projet de transition professionnelle remplace le CIF (congé individuel de formation). Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, tout salarié peut recourir au PTP afin de poursuivre une formation certifiante, qui peut être financée par le compte personnel de formation (CPF).  

Quelles sont les conditions pour pouvoir bénéficier d’un projet de transition professionnelle ? Pour profiter du PTP, quelques justifications sont demandées : 

  • Dans le cas d’un CDI, le demandeur doit justifier qu’il a été sur l’ensemble de son parcours professionnel, salarié pendant au moins 24 mois (consécutifs ou non). Parmi ces 24 mois, le demandeur doit avoir réalisé 12 mois dans une même entreprise.
  • Dans le cas d’un CDD, le demandeur doit justifier qu’il a été au cours des 5 dernières années, salarié pendant au moins 24 mois (consécutifs ou non). Il doit également justifier qu’il a été au cours des 12 derniers mois, embaucher sous CDD pendant 4 mois (consécutifs ou non).
  • Dans le cas des licenciés et des personnes bénéficiaires de l’OETH, les justifications concernant les conditions d’ancienneté ne sont pas demandées.

Il est important de savoir que l’employeur peut refuser une demande de congés pour une formation, s’il estime que cette absence pourrait entraîner des conséquences préjudiciables sur l’activité de son entreprise ou si une partie des effectifs est absente.

CheckIl peut être judicieux que vous vous informiez sur les modalités et les cours que propose votre nouvelle formation, bien avant même de la commencer. Cela vous permettra de vous faire une idée générale de ce qui vous attend et de démarrer du bon pied.

CheckIl peut être judicieux que vous vous informiez sur les modalités et les cours que propose votre nouvelle formation, bien avant même de la commencer. Cela vous permettra de vous faire une idée générale de ce qui vous attend et de démarrer du bon pied.

Reprise d’études en alternance : les cas du contrat de professionnalisation et du dispositif Pro-A

La formation en alternance vous permet d’acquérir un diplôme certifiant de vos compétences tout en travaillant, pour de nombreux domaines il existe des formations en alternance. Tandis que le contrat d’apprentissage est réservé aux 16 - 25 ans, aux personnes handicapés ou aux personnes ayant un projet de reprise d’entreprise et que la réalisation de cet apprentissage dépend de l’obtention du diplôme, le contrat de professionnalisation lui est accessible aux plus de 26 ans, sans prérequis de salaire ou de diplôme.

L’alternance avec un contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation est une formation qualifiante conclue entre son titulaire et un employeur, et peut se dérouler sur une période allant de 6 mois à 24 mois. Le contrat peut être signé aussi bien dans le cadre d’un CDD comme en CDI. À qui s’adresse le contrat de professionnalisation ?

  •  Si vous êtes âgé entre 16 et 25 ans et que vous désirez enrichir votre formation initiale.
  •  Si vous êtes âgé de 26 ans et plus, et que vous êtes inscrit en tant que demandeur d’emploi à Pôle emploi.
  •  Si vous touchez des minimas sociaux tels que le RSA (revenu de solidarité active), l’ASS (l’allocation spécifique de solidarité), ou bien l’AAH (l’allocation aux adultes handicapés).
  • Si vous avez bénéficié d’un contrat unique d’insertion (CUI).

Formation professionnelle continue : un jeune homme apprend à la maison.

Attentiondepuis le 1er janvier 2019 et jusqu’au 28 décembre 2023, un contrat de professionnalisation peut être signé hors d’une formation certifiante ou qualifiante. L’objectif est d’acquérir des compétences, définies conjointement par l’employeur et l’opérateur de compétences. Ce changement a pour but de permettre aux personnes éloignées de l’emploi d’acquérir des compétences propres aux besoins de l’entreprise.

Attentiondepuis le 1er janvier 2019 et jusqu’au 28 décembre 2023, un contrat de professionnalisation peut être signé hors d’une formation certifiante ou qualifiante. L’objectif est d’acquérir des compétences, définies conjointement par l’employeur et l’opérateur de compétences. Ce changement a pour but de permettre aux personnes éloignées de l’emploi d’acquérir des compétences propres aux besoins de l’entreprise.

En plus des conditions officielles pour pouvoir faire un contrat de professionnalisation, il est important que vous soyez prêt pour cette nouvelle étape. Des études en alternance sont souvent une double charge.

Persévérance, motivation, détermination et une bonne gestion du temps sont donc des qualités importantes qui vous aideront dans vos études. Vous pouvez notamment vous y entraîner par le biais de la formation continue personnelle.

Formation ou promotion par alternance : le dispositif Pro-A

Face aux évolutions technologiques continues et à la forte évolution des besoins sur le marché du travail, ce dispositif a pour but de favoriser l’évolution, la promotion et le maintien dans l’emploi des salariés. Mis en place depuis 2019, l’État français a renforcé les financements de ce dispositif.

Le dispositif Pro-A est un complément du plan de développement des compétences de l’entreprise ainsi que du Compte Professionnel de formation du salarié.

Il n’est pas nécessaire aux candidats au Pro-A d’avoir un niveau de qualification validé par une certification professionnelle enregistrée au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) et équivalent à un grade de licence.

Le dispositif Pro-A est accessible aux :

  • Salariés en CDI
  • Salariés en CUI à durée indéterminée
  • Salariés, sportifs et entraîneurs professionnels en CDD
  • Salariés placés en temps partiel

Mode de déroulement de la formation Pro-A :

La fin de l’apprentissage Pro-A se finit par l’obtention d’une certification professionnelle. Les formations et actions de VAE (Validation des acquis d’expériences) durent entre 6 et 24 mois.

La formation et les actions de VAE doivent représenter entre 15% et 25% du temps de travail et doivent être rémunérés et avoir un minimum de 150 heures, hors du temps de travail le salarié peut suivre au maximum 30 heures de formation.

Le salarié en formation est protégé socialement.

Comment puis-je me former ? Autres moyens de formation

Souhaitez-vous vous former à une nouvelle discipline, sans pour autant vous engager indéterminément dans une formation ou une reconversion ? N’ayez crainte, il existe d’autres moyens pour se former :

  • Séminaires et cours sont possibles pour tous les genres de travail. N’hésitez pas à vous renseigner dans les écoles du supérieurs, les chambres des métiers ainsi que les instituts de formations privés. Ces offres de formations peuvent durer un ou plusieurs jours, selon l’intensité à laquelle vous voulez vous former. Ces cours et séminaires proposent souvent différents niveaux de formation, entre des cours d’initiation de base, de remise à niveau et de perfectionnement.
  • Les cours à distance et le E-learning sont des moyens assez flexibles pour continuer à vous former. Vous pouvez suivre des Webinars en ligne, mais aussi télécharger le contenu de la formation, ou vous la faire envoyer par voie postale. Ces formations sont souvent ponctuées d’un examen final afin de les certifier.

ConseilSi vous rencontrez des difficultés de financement pour votre formation, il existe plusieurs aides financières, qui peuvent s’appliquer à votre situation. Informez-vous dans notre article et découvrez comment financez votre formation : Formation continue : financement et congé de formation.

ConseilSi vous rencontrez des difficultés de financement pour votre formation, il existe plusieurs aides financières, qui peuvent s’appliquer à votre situation. Informez-vous dans notre article et découvrez comment financez votre formation : Formation continue : financement et congé de formation.

Conclusion

Grâce à une formation continue, vous pourrez développer vos compétences et évoluer professionnellement ; tandis qu’en poursuivant une formation destinée à une reconversion, vous pourrez pratiquer un tout nouveau travail. Pour beaucoup de filières professionnelles, il est souvent possible de suivre une formation à l’université ou en alternance.

Sources :

https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-des-salaries/
(au 23/08/2021)

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31878
(au 23/08/2021)

https://diplomeo.com/actualite-5_etapes_pour_reprendre_une_formation_pro
(au 23/08/2021)

https://www.je-change-de-metier.com/formation-par-alternance-adulte
(au 23/08/2021)

https://www.je-change-de-metier.com//pro-a-reconversion-ou-promotion-par-alternance
(au 23/08/2021)

https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-en-alternance-10751/pro-a
(au 23/08/2021)

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32457
(au 23/08/2021)

Sources des images :

Stock.com/Prostock-Studio

iStock.com/Cesar Okada

iStock.com/Lordn