Aides financières et formation continue : un homme calcule les coûts relatifs à sa formation.

Formation continue : financement & congé de formation

La formation continue peut être un tremplin pour acquérir un nouveau savoir et être plus satisfait dans sa vie professionnelle. Adaptée à vos besoins, elle vous permet de gravir des échelons dans votre carrière, de réintégrer une vie professionnelle à la suite d’une longue interruption ou même de vous réorienter professionnellement. Afin de pouvoir profiter de toutes ces opportunités, il existe de nombreuses subventions relatives à la formation continue dont vous pouvez bénéficier. Dans cet article, vous trouverez une liste non exhaustive des moyens pouvant aider dans le financement de votre formation continue, ainsi que des indications concernant les structures qui pourront vous aider dans l’obtention d’un soutien financier adéquat pour vos projets professionnels.

AttentionNotez que chaque dispositif fonctionne différemment et que selon les modalités, vous devrez déposer une demande d’aide au financement avant, pendant ou après vous être inscrit à la formation. Par conséquent, demandez aux conseillers de ces structures comment et quand procéder à une demande de financement afin de recevoir l'approbation à temps.

AttentionNotez que chaque dispositif fonctionne différemment et que selon les modalités, vous devrez déposer une demande d’aide au financement avant, pendant ou après vous être inscrit à la formation. Par conséquent, demandez aux conseillers de ces structures comment et quand procéder à une demande de financement afin de recevoir l'approbation à temps.

Le compte personnel de formation : le point de départ pour les formations continues

Que ce soit pour vous perfectionner dans le domaine que vous exercez ou vous réorienter professionnellement, la formation continue s’avère être un passage important dans chaque vie professionnelle. Toutefois, il peut être difficile de trouver du temps et de suivre une formation continue en parallèle d’une vie active bien remplie. Pour que vous n'ayez pas à vous soucier du financement  ou partiel de votre formation continue, il existe de nombreux dispositifs, la plupart en lien ou encadrés par votre compte personnel de formation. 

Caractéristiques et définition du CPF

Le compte personnel de formation ou plus communément appelé CPF, est un dispositif universel et individuel permettant d’acquérir le droit de suivre et de financer une formation continue. Chaque personne faisant ou ayant fait son entrée sur le marché du travail (dès l’âge de 16 ans) possède un compte personnel de formation valable jusqu’à son départ à la retraite.

Cela concerne les salariés du secteur privé, les agents de la fonction publique (des détails sont spécifiés dans le point de notre article intitulé « Le cas du congé de formation professionnelle CFP »), les travailleurs indépendants, les conjoints collaborateurs, les personnes exerçant une profession libérale ou non-salariée ainsi que les demandeurs d’emploi.

Au cours de sa carrière, le salarié alimente son CPF d’un montant en euros proportionnel à son temps de travail. Le cumul ne peut pas dépasser un certain plafond, mais selon le statut professionnel ou le type de la formation envisagée, des droits complémentaires sont envisageables. Ainsi, le solde acquis permet au demandeur de poursuivre des formations continues éligibles CPF à moindre coût.

CheckPour créer votre compte personnel de formation afin de consulter vos droits, rechercher une formation ou pour être conseillé et informé des démarches requises, rendez-vous sur le site : https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/

CheckPour créer votre compte personnel de formation afin de consulter vos droits, rechercher une formation ou pour être conseillé et informé des démarches requises, rendez-vous sur le site : https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/

Des aides pour suivre une formation continue dans le cadre d’une transition

Vous avez un travail de bureau et souhaitez changer de profession pour travailler plus en intérieur ? Vous souhaitez vivre de votre passion ? Le CPF de transition, ou le projet de transition professionnelle (PTP), est un dispositif facilitant la reconversion quelle que soit la raison. Toutefois, quelques détails doivent malgré tout être considéré, notamment au niveau du congé et des finances.

Une reconversion professionnelle dans le cadre d’un CPF de transition n’est seulement possible que si la formation est certifiante et approuvée par la commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR). Ensuite, c’est elle-même qui décidera si elle financera totalement ou partiellement ladite reconversion. Les frais pris en charge représentent les frais pédagogiques et annexes tels que les frais de déplacement, d’hébergement et de repas, ainsi que la rémunération du salarié et ses cotisations sociales.

Formation continue : un professeur partage son savoir durant un séminaire.

Quant à la rémunération du salarié, elle est versée par l’employeur, qui sera remboursé plus tard par la CPIR. La rémunération est maintenue a minima et se base donc sur un pourcentage du salaire moyen de référence (SMR). Si le SMR du bénéficiaire est inférieur à 2 fois le SMIC, il a droit à une rémunération égale à 100 % de son SMR. En revanche, si son SMR est supérieur à 2 fois le SMIC, il a droit à une rémunération correspondant à 90 % de son SMR pour la première année ou pour les premières 1200 heures de sa formation ; au-delà ou à partir de la 1201e heure, la rémunération versée représentera 60 % de son SMR.

Le cas du congé de formation professionnelle (CFP)

Le CFP, à ne surtout pas confondre avec le CPF, est un congé que peuvent user les agents de la fonction publique dans le but de parfaire ou d’acquérir de nouvelles qualifications, ou bien même de se reconvertir grâce à des formations, des stages ou des séminaires proposés en dehors de leur administration. Les fonctionnaires, les stagiaires et les contractuels exerçant dans la fonction publique d’État (FPE), territoriale (FPT) ou hospitalière (FPH), peuvent recourir à ce congé. Cependant, certaines modalités liées au statut professionnel sont prises en compte pour pouvoir bénéficier dudit congé :

  • En tant que fonctionnaire dans la FPE et FPT : justifier au moins trois ans de service à temps plein.
  • En tant que fonctionnaire dans la FPH : justifier au moins trois ans de service à temps plein. Si l’agent a déjà bénéficié d’une préparation d’examens et de concours sur le temps de travail, alors il ne sera pas éligible au CFP et devra attendre un an après la fin de sa formation avant de pouvoir déposer sa demande.
  • En tant que contractuel dans la FPE, FPT et FPH : justifier au moins trois ans de service à temps plein, dont au moins un an dans l’administration pour laquelle la demande de CFP est déposée.

AanwijzingLe congé de formation professionnelle ne peut dépasser une durée de trois ans sur l’ensemble de la carrière ; toutefois selon certaines modalités, il est possible de prolonger la durée. L’agent peut user de son CFP en une seule fois ou le répartir tout au long de sa carrière.

AanwijzingLe congé de formation professionnelle ne peut dépasser une durée de trois ans sur l’ensemble de la carrière ; toutefois selon certaines modalités, il est possible de prolonger la durée. L’agent peut user de son CFP en une seule fois ou le répartir tout au long de sa carrière.

Les coups de pouce financiers pour les inscrits à Pôle emploi

Le marché du travail est en constante évolution et s'adapte aux derniers progrès. La formation continue est particulièrement encouragée par Pôle emploi, afin que les demandeurs d'emploi aient également la possibilité d'acquérir les connaissances les plus récentes dans le but de trouver une profession correspondant à leurs attentes.

L’aide individuelle à la formation (AIF)

Si jamais votre CPF ne suffit pas à financer totalement voire partiellement votre formation, ou que vous ne bénéficiez pas d’un autre dispositif de financement, l’aide individuelle à la formation intervient et prend en charge les coûts (restants) de votre projet professionnel. Ce dispositif s’adresse aux demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi tout comme aux personnes accompagnées dans le cadre de leur contrat de transition professionnel (CTP), ou contrat de reclassement professionnel (CRP) ou bien contrat de sécurisation professionnelle (CSP).

Un homme fait son dossier d’éligibilité pour accéder à des financements de formation.

L’aide au permis de conduire B

Finaliser une reconversion, suivre une formation, retrouver ou bien même garder un emploi… Posséder un permis de conduire B est un outil très important voire indispensable pour certaines professions. Selon la situation, des aides financières ont été mises en place afin que chaque personne puisse recourir à ce droit. Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier de « l’aide du permis de conduire B » ou utiliser leur montant cumulé sur leur CPF.

Afin d’être éligible à l’aide du permis de conduire attribuée par Pôle emploi, vous devez être inscrit en continue dans leur administration depuis au moins 6 mois et avoir au moins 18 ans. Il est possible de bénéficier de l’aide individuelle à la formation pendant 1 an, mais selon certains cas elle peut être prolongée..

AttentionIl est fortement recommandé de vous entretenir avec un conseiller-référent Pôle emploi, qui pourra plus amplement étudier votre situation ainsi que votre projet afin de trouver le dispositif et aides financières adéquates.

AttentionIl est fortement recommandé de vous entretenir avec un conseiller-référent Pôle emploi, qui pourra plus amplement étudier votre situation ainsi que votre projet afin de trouver le dispositif et aides financières adéquates.

Conclusion

Les nombreuses possibilités de financement mises à disposition par l’État vous permettent de participer à une formation continue dans toutes les situations de la vie. Il est important que vous demandiez la plupart des financements avant de vous inscrire à un programme de formation continue, voire pendant le processus d’inscription. Pour être certains de bien préparer les dossiers, demandez plus amples informations aux conseillers, qui pourront vous guider au mieux selon votre situation et vos besoins.

Si vous êtes salarié et que vous souhaitez élargir votre horizon de connaissances, vous expertiser dans un domaine plus précis, ou bien même évoluer professionnellement, votre employeur pourra peut-être aussi vous guider.

Sources:

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10705
(consulté le 08/09/2021)

https://www.je-change-de-metier.com/cpf-de-transition-professionnelle
(consulté le 08/09/2021)

https://cpf-de-transition.fr/le-conge-de-transition-professionnelle-un-nouveau-dispositif-pour-changer-de-metier/
(consulté le 08/09/2021)

https://kiluz.com/conge-professionnel-de-formation-cfp-comment-c%CC%A7a-marche
(consulté le 08/09/2021)

https://www.prepacademy.fr/blog/conge-formation-fonction-publique
(consulté le 08/09/2021)

https://www.pole-emploi.fr/candidat/en-formation/mes-aides-financieres/laide-individuelle-a-la-formatio.html
(consulté le 08/09/2021)

https://www.mes-allocs.fr/guides/aide-formation/aif-aide-formation/aif/
(consulté le 08/09/2021)

https://www.pole-emploi.fr/candidat/vos-recherches/les-aides-financieres/aide-a-lobtention-du-permis-de-c.html
(consulté le 08/09/2021)

Sources des images:

iStock.com/AndreyPopov

iStock.com/Geber86

iStock.com/Ridofranz

iStock.com/Szepy