shop.global.1
NOUVEAU : LIVRAISON GRATUITE à domicile à partir de 75€ d'achats
Skier en toute sécurité trucs et astuces

Skier en toute sécurité : nos trucs et astuces pour profiter des vacances d’hiver

Chaque année, pas moins de 50 millions de sportifs viennent profiter au moins une journée des pistes de ski françaises[1]… ça en fait du monde et avec une fourmilière pareille, pas étonnant qu’il ne se passe pas un jour sans accident.

Entre ignorance, inconscience et impatience, il n’est pas rare de voir les vacanciers quitter les pistes avec un bras dans le plâtre (ou pire).

Parce que vous avez bien mérité des vacances sans incident, vous retrouverez dans cet article de nombreux conseils et astuces pour arriver en bas des pistes sans égratignure et nous vous expliquerons comment bien choisir votre équipement de ski pour améliorer encore plus votre sécurité.

idée

Le domaine des 3 vallées en France est le plus grand domaine skiable au monde !

Le comportement à adopter sur les pistes de ski

La plupart des accidents de ski sont le résultat d’un comportement imprudent, voir même dangereux de certains. Si vous voulez éviter ce genre d’individu et d’accident, écoutez votre instinct et ne vous surestimez pas… la neige, ça glisse et c’est dangereux !

Les premiers jours, commencez doucement afin de pouvoir évaluer correctement vos capacités. Petit à petit, vous en saurez plus sur votre corps et vos aptitudes. Pensez à remplir les deux conditions suivantes avant le départ pour les vacances :

  • Fitness - vous devez être alerte, endurant et en bonne condition physique.
  • Technique - vous devez maîtriser vos skis et arriver à contrôler votre corps facilement.

Juste avant de vous lancer sur les pistes, vous devriez :

  • Faire des exercices d'échauffement – étirez vos muscles pour réduire le risque de blessure.
  • Vérifiez votre équipement – nettoyez, cirez vos skis et contrôlez bien toutes les attaches. Vous pouvez faire appel à un professionnel pour ce dernier point.

La météo est également un facteur important en montagne, les conditions d’enneigement ou une mauvaise visibilité pouvant rendre la descente dangereuse.

Il est très important d’être attentif à son environnement une fois sur les pistes. C'est pourquoi nous vous conseillons de ne pas porter d'écouteurs, au risque de ne pas entendre les skieurs qui approchent ou même d’altérer votre sens de l'équilibre.

Même si un bon verre de vin chaud semble attrayant pour se réchauffer sur les télésièges, l’alcool affecte votre perception et votre réactivité. Il est d’ailleurs aussi bon de rappeler que le code pénal s’applique sur les pistes et que votre assurance ne vous remboursera sans doute pas en cas d’accident en état d’ivresse[2]. Pour la sécurité de tous, il est donc recommandé de s’abstenir complètement de boire en skiant et de garder toutes vos bonnes liqueurs de montagne pour la fin de la journée.

Attention

L'entorse du genou est l'accident le plus fréquent en ski… n’oubliez pas vos protections.

Les règles de conduite de la Fédération Internationale de Ski (FIS)

La Fédération Internationale de Ski a créé un petit guide rassemblant les 10 règles de bonne conduite essentielles pour les skieurs et les snowboardeurs[3]. Elles réglementent la coexistence sur les pistes et servent de base pour l'évaluation des accidents, autant dire qu’il est de bon ton de les suivre à la lettre.

  • Règle n°1 de la FIS : Le respect des autres – Faites attention à ne pas mettre en danger ou à nuire à autrui. Le respect des autres est la règle la plus importante sur les pistes de ski.

  • Règle n°2 de la FIS : La vitesse – Contrôlez votre vitesse de descente en fonction de votre environnement. Ajustez votre rythme aux conditions météorologiques, de visibilité et de densité de la circulation sur les pistes.

  • Règle n°3 de la FIS : Maîtriser sa route – Choisissez une voie et respectez-la pour ne pas mettre en danger les autres skieurs. C’est encore plus important lorsque vous approchez un autre skieur par derrière.

  • Règle n°4 de la FIS : Les dépassements – Lorsque vous dépassez d’autres skieurs, prévoyez une distance suffisante. Faites également attention aux personnes qui sont derrière.

  • Règle n°5 de la FIS : S’engager sur la piste – Si vous souhaitez entrer sur une piste ou repartir après une pause, faites bien attention aux autres skieurs.

  • Règle n°6 de la FIS : S’arrêter – Ne vous arrêtez pas dans des zones étroites ou sans visibilité. Si vous êtes tombé, sortez immédiatement de ces zones.

  • Règle n°7 de la FIS : Monter et descendre à pied – Pour monter ou descendre à pied, restez sur les bords de la piste.

  • Règle n°8 de la FIS : Le balisage – Faites attention aux panneaux et à la signalisation.

  • Règle n°9 de la FIS : Assistance – Si vous êtes témoin d’un accident, aidez les victimes ou appelez de l’aide.

  • Règle n°10 de la FIS : Devoir de déclaration – En tant que participant ou témoin d'un accident, vous devrez fournir vos informations personnelles.

S’adapter au niveau de difficulté et aux couleurs des pistes

Choisir la bonne piste en fonction de ses propres capacités est une des étapes les plus importantes pour votre sécurité. Se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment est un grand classique de l’accident de ski.

En France, il n’existe pas de norme spécifique qui définit clairement la difficulté d’une piste, comme c’est le cas chez nos voisins germaniques où les couleurs correspondent au niveau de dénivelé des pentes. Le code couleur est le même dans chaque station mais le degré de difficulté est laissé à l’appréciation de l’exploitant du domaine.

D’un domaine à l’autre, vous aurez donc parfois l’impression de ne pas avoir le même degré de difficulté malgré le fait que la piste soit balisée avec la même couleur. Faites donc bien attention ou vous mettez les skis !

Une piste de ski et des télésièges

Voici comment fonctionne le code couleur des pistes de ski en France :

  • Vert : piste très facile pour les débutants
  • Bleu : piste à la difficulté moyenne
  • Rouge : piste difficile
  • Noir : piste très difficile

En Amérique du Nord, en Nouvelle-Zélande mais aussi en Suède et en Norvège, les pentes sont balisées différemment. Ne vous en faites pas, en général le vert est le niveau le plus facile et le noir le plus difficile.

D’autres petites règles importantes sont à suivre :

  • Restez sur les pistes et ne dépassez pas le marquage.
  • À partir d’un risque d'avalanche de niveau 3, ne faites jamais de hors-piste.
  • Les zones réservées aux avalanches ou aux glaciers ne peuvent jamais être traversées, il en va de même pour les pistes fermées ou bloquées.
  • Faites bien attention aux voyants affichés sur les panneaux dans la vallée ou à la station.

Utiliser les télésièges et téléskis en toute sécurité

Chaque année, les vacances d’hivers apportent leurs lots d’accidents liés aux remontées mécaniques… avec parfois des conséquences tragiques[4].

Même si certains accidents sont dus à un problème mécanique, d’autres sont le résultat d’un comportement dangereux des utilisateurs.

Néanmoins, le respect de certaines règles de conduite vous permettra d’éviter les accidents les plus courants. Les informations qui suivent sont générales et ne peuvent prendre en considération toutes les situations possibles. En cas de doute, référez-vous aux professionnels de votre station de ski.

Comment bien utiliser les tire-fesses :

  1. Organisez-vous et ne vous pressez pas. En fonction du type de téléski, préparez-vous à l’avance pour ne pas perdre de temps.

  2. Pour commencer, tenez les bâtons avec votre main qui ne va pas toucher le téléski et déplacez-vous vers celui-ci. Utilisez votre autre main pour agripper et placer le téléski.

  3. Ne vous asseyez pas sur le tire-fesse et restez plutôt debout tout en vous laissant tirer.

  4. Restez en équilibre pendant le trajet et ne vous penchez sous aucun prétexte.

  5. Restez sur la voie dédiée aux téléskis jusqu’à la fin de la remonté.

  6. Si vous tombez, sortez immédiatement de la voie dédiée aux tire-fesses.

  7. Dès que la sortie approche, préparez-vous. Assurez-vous que vos vêtements ne sont pas accrochés au tire-fesse.

  8. Respectez le côté de sortie et relâchez la barre doucement, sans la jeter.

  9. Quittez la zone de sortie immédiatement pour que les skieurs suivants ne vous rentrent pas dedans.

Comment bien utiliser les télésièges

  1. Une fois de plus, commencez à vous organiser dès la file d’attente. Placez les enfants devant vous et vérifiez bien qu’ils aient la taille minimum requise.

  2. Juste avant d’embarquer, placez-vous rapidement sur le tapis ou dans la zone prévue pour la montée, tout en tenant vos bâtons dans une seule main. Regardez alors derrière vous afin de voir les sièges qui arrivent. Une fois assis, fermez la barre de sécurité et placez vos bâtons sur la grille.

  3. Lors de la montée, vous devez rester calme et surtout ne pas bouger. Ne jetez pas d'objets et n’oubliez pas qu’il est interdit de fumer pendant le trajet.

  4. Si la remontée mécanique s'immobilise, restez calme et rassurez votre partenaire si nécessaire. Attendez de recevoir des informations officielles et n'agissez pas par vous-même. Ne sautez surtout pas, la hauteur est trompeuse et vous mettrez votre vie en danger.

  5. Préparez-vous pour la sortie qui approche. La barre de sécurité ne peut être ouverte que lorsque le panneau d'information est atteint.

  6. Descendez du côté prescrit et quittez immédiatement la zone de sortie.

Quel équipement de ski choisir pour une bonne protection ?

Comme pour tous les sports de glisse, en ski, un bon équipement est une base importante pour assurer votre sécurité sur les pistes. Vous trouverez ci-dessous des informations sur l'équipement de ski afin de savoir par où commencer lors de vos futurs achats.

Commençons par les vêtements qui doivent être évidemment chauds, mais aussi étanches. C’est particulièrement important pour les pantalons et les manteaux de ski. Afin d’être beaucoup plus visible sur les pistes, optez pour des vêtements avec des couleurs chatoyantes et des réflecteurs incorporés.

Les vêtements de ski n’ont pas nécessairement besoin d’être trop chers, le plus important étant d’avoir une bonne liberté de mouvement et une bonne capacité à retenir la chaleur. Pour vous donner une idée, vous pouvez jeter un œil à notre sélection de vêtements de ski pour femme et pour homme, ainsi qu’à notre guide concernant les vêtements de ski pour enfants.

Equipement de ski pour se protéger

Le casque de ski : un must pour tout le monde

Parce qu’il protège votre tête contre les fractures et autres bobos qui peuvent vite tourner au vinaigre, le casque est définitivement l’équipement le plus important de votre garde-robe. Tous les casques ne sont pas égaux et certaines caractéristiques sont plus importantes que d’autres :

La norme CE EN 1077 vous garantira un casque de qualité qui vous protègera contre les chocs et la pénétration d'objets coupants.

Un autre point important concerne la coupe et le choix de la bonne taille. Le casque ne doit pas glisser une fois accrocher. La meilleure façon de le tester est de bouger légèrement la tête et si le cuir chevelu se déplace avec le casque, vous avez trouvé la bonne taille.

L’accroche au niveau du menton ne devrait pas vous affecter une fois accrochée. Il est donc important qu’elle soit bien rembourrée, aussi au niveau de la zone de fermeture.

Le casque de ski doit être remplacé tous les 3 à 5 ans, même sans chute, pour éviter le vieillissement du matériau.

Les lunettes et le masque de ski : comment bien les choisir ?

Choisir des lunettes ou un bon masque de ski n’est pas si facile quand on s’aperçoit du grand nombre de styles et caractéristiques proposés, mais voici quelques astuces pour vous guider.

Les lunettes doivent être stables et ne pas créer de point de pression sur votre visage. Il ne devrait y avoir aucun espace entre le renfoncement du casque et les lunettes. Par conséquent, il est préférable d'acheter d'abord le casque et de l'emporter avec vous lorsque vous irez choisir vos lunettes.

Le verre de vos lunettes à deux jobs très importants : vous protéger contre le rayonnement UV et offrir une visibilité optimale sous différentes conditions d'éclairage. N’oubliez pas qu’au ski vous allez chuter, vos lunettes doivent donc être résistantes aux chocs.

Si vous aimez la technologie, certains masque de ski modernes ont un revêtement appelé « Fogstop », qui empêche la formation de buée. Il existe aussi des variantes avec des fentes de ventilation.

Les porteurs de lunettes pourront compter sur les modèles spéciaux de différents fabricants, afin de combiner le port de lunettes correctrices avec des lunettes de ski. Alternativement, la plupart des opticiens fabriquent aussi des lunettes de ski avec prescription.

Choisir les bons gants de ski

Les gants protègent vos mains des égratignures ainsi que du froid et doivent donc être fabriqués dans un matériau durable, étanche au vent et imperméable. Assurez-vous de ne jamais acheter des gants de ski trop petits, au risque d’affecter la bonne circulation du sang.

Astuce

La météo change vite en montagne, pensez à prendre différents types de vêtements dans un petit sac à dos.

La protection dorsale pour le ski : est-ce nécessaire ?

Surtout utilisé par les professionnels du sport, la protection dorsale est de plus en plus appréciée des amateurs en quête de protection supplémentaire. En cas de chute, elle pourra vous protéger contre les chocs et les coupures.

Il existe plusieurs types de protection dorsale : à sangle ou sous forme de veste. Quelle que soit la variante que vous choisissez, votre équipement doit avant tout être confortable et recouvrir complètement votre colonne vertébrale.

Vérifiez bien que votre protection dorsale soit certifiée CE EN 1621-2, vous garantissant ainsi une bonne protection contre les chocs. Là aussi, pensez à la température et à l'humidité lors de votre choix et à la combinaison avec vos autres vêtements. Après 5 ans, pensez à changer d’équipement pour éviter le vieillissement du matériau.

Choisir les bonnes chaussures de ski

Vos chaussures de ski sont sans doute l’équipement le plus important (après le casque) car ce sont elles qui relient vos pieds à vos skis. En plus, ce sont vos chaussures qui protégeront vos chevilles si fragiles, qui peuvent ruiner votre séjour à la moindre entorse.

Puisque chaque pied est unique, il est difficile de vous donner une recommandation générale concernant les chaussures de ski. Néanmoins, vous pouvez souvent mesurer la taille de vos pieds avec un scanner dans les magasins de sport et ensuite choisir la chaussure idéale avec l’aide d’un professionnel.

Rappelez-vous que vous devez remplacer vos chaussures de ski tous les 8 ans car la semelle s'use et le matériau devient cassant. Pour mieux les conserver, stockez-les au sec et avec les boucles fermées.

Conclusion

Le ski est un sport amusant qui vous fera vivre un maximum de sensations. En observant les règles générales de conduite et en évaluant de manière réaliste vos propres capacités, rien ne devrait venir ternir tout cela et votre séjour devrait se passer à merveille.

Prenez bien conscience de votre environnement et surtout, faites attention au comportement des autres pour éviter les accidents.

Concernant l’équipement, vous n’êtes pas obligé de vider votre compte en banque, mais il est important d’être à l’aise et de choisir des articles qui respectent les normes, afin de vous amuser sur les pistes en toute sécurité.

Retrouvez toutes les informations concernant la sécurité sur les pistes de ski ici.

[1] http://www.domaines-skiables.fr/fr/smedia/filer_private/a6/bf/a6bf85fa-d342-4589-8fb3-31068bbee47e/indicateurs-et-analyses-2017.pdf

[2] http://www.montetasoiree.com/news/consommation-dalcool-pistes/

[3] http://www.fis-ski.com/mm/Document/documentlibrary/Administrative/02/04/31/10FISRulesofConduct-French-A4_Neutral.pdf

[4] https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sports-d-hiver-attention-aux-accidents-de-telesiege_1223994.html