Comment faire des vidéos : conseils pour filmer et faire un montage vidéo.

Vidéographie : tournage & montage de vidéos expliqués aux débutants

Tourner son propre film est un rêve de longue date pour bon nombre de cinéphiles. Mais, pour réaliser son premier court-métrage, il ne suffit pas seulement d’appuyer sur « Enregistrer ». Afin que votre premier film devienne un succès complet, vous pouvez, dès la planification et la préparation, tenir compte de certaines choses qui faciliteront la postproduction. Nous vous montrons ce vous pouvez observer lors du tournage, l’équipement dont vous avez besoin et les réglages de caméra qui conviennent le mieux aux débutant·es.

Réalisation d’une vidéo : conseils d’équipement et de caméra pour les débutants

Pour réaliser votre tout premier film, vous n’avez pas besoin d’autant d’équipement qu’un·e professionnel·le. Après tout, vous voulez découvrir ce nouveau loisir, vous familiariser avec celui-ci et voir s’il peut devenir une véritable passion. Afin de tourner des vidéos, vous pouvez soit utiliser votre smartphone, soit vous équipez d’une caméra ou d’un caméscope. Par ailleurs, investir dans une caméra convenant aux besoins des novices en vaut la peine si vous souhaitez à la fois vous lancer sérieusement dans la vidéographie ou si vous vous intéressez à la photographie.

De manière générale, vous pouvez réaliser de bons films avec un appareil photo reflex ou sans miroir. Pour la vidéographie, votre premier appareil doit posséder une bonne qualité vidéo (par exemple Full-HD, c’est-à-dire 1920 x 1080 pixels) et être capable de la maintenir à des taux d’images élevés (50 fps à 100 fps). Dans notre article «Choisir son premier appareil photo», vous trouverez plus de recommandations et d’informations sur les appareils photo et objectifs qui conviennent bien aux débutants.

En plus de la caméra adéquate, vous pouvez vous procurer ces différents équipements :

  • Microphone : un microphone externe est souvent indispensable pour de bons enregistrements. De simples micro-cravates sont recommandés pour enregistrer des dialogues ou des conversations. Cependant, assurez-vous d’acheter en plus une bonnette appropriée qui protégera alors le micro contre le vent. Ainsi, même à l’extérieur vous pourrez effectuer des enregistrements sonores.

  • Cartes mémoire : pour enregistrer plusieurs scènes mais dans des réglages différents, vous avez besoin de beaucoup d’espace mémoire. Par conséquent, vous devriez utiliser des cartes mémoire proposant de grande capacité de stockage ; 128 Go ou 256 Go sont recommandés dans un premier temps.

  • Batterie de rechange : avec une batterie de rechange, vous pouvez planifier une longue journée de tournage sans que votre caméra ne soit à court de jus.

  • Lumière : si vous prévoyez des prises de vue en intérieur, veillez également à ce que la luminosité soit bonne. Les éclairages LED à lumière du jour sont parfaits pour cet effet.

  • Filtre gris : pour éviter que vos enregistrements vidéo soient surexposés à la lumière du jour, vous pouvez utiliser un filtre gris. Cela vous permet d’obtenir des durées d’exposition plus longues, même en plein soleil.

  • Ruban crêpe : en utilisant du ruban adhésif en papier, il sera plus simple de marquer la position des acteurs et des actrices. De cette manière, il vous sera plus facile de faire la mise au point pendant le tournage.

  • Programme de montage vidéo : pour commencer, un programme de montage vidéo gratuit suffit amplement. Ce n’est que plus tard, lorsque vous souhaitez perfectionner vos acquis, que vous pourrez passer à des programmes payants et donc plus complets.

Comment faire un montage vidéo : un débutant s’organise pour préparer un tournage.

Comment réaliser un film : conseils pour préparer un tournage 

Dans l’idéal, un film raconte une histoire que le spectateur aime suivre. C’est pourquoi l’intrigue du film doit être au centre des préoccupations avant le tournage. Réfléchissez à ce que votre film raconte, aux messages que vous voulez transmettre et imaginez à quoi le film devrait ressembler. C’est la base sur laquelle s’appuieront tous les autres préparatifs et le tournage.

Une fois que vous avez élaboré votre idée, vous êtes prêt·e à effectuer d’autres préparatifs qui faciliteront le tournage de la vidéo :

  • Scénarimage/Story-board : esquisse approximative du scénario permettant de visualiser en image le déroulement de l’intrigue et les découpages des séquences. Notez les scènes que vous voulez tourner, les détails et les perspectives que vous souhaitez capturer ainsi que l’ordre des séquences.

  • Planification : pour que tout soit prêt le jour J, vous devez planifier chaque jour de tournage à l’avance. Vérifiez en amont les lieux et les conditions d’éclairage, notez les accessoires, les costumes ainsi que les tenues nécessaires, et communiquez aux acteurs et actrices les informations concernant le lieu et l’heure du tournage. Si vous tournez un film avec des ami·es, vous pouvez aussi vous répartir les différentes tâches.

  • Co-écriture : prenez des notes pendant le tournage comme les tâches accomplies, les plans particulièrement réussis ou des indications à se rappeler en postproduction. Cela vous facilitera toute la partie découpage/montage vidéo/mixage audio/etc.

  • Temps : prenez suffisamment de temps pour tourner votre film. Il est souvent utile d’enregistrer plusieurs fois la même scène et d’utiliser différentes perspectives que vous pourrez combiner au montage. Afin de faciliter le montage, il est possible d’enregistrer quelques secondes supplémentaires au début et à la fin de chaque prise.

  • Continuité : lorsque vous filmez, veillez à ne pas créer de faux raccords dans une même scène, c’est-à-dire une incohérence entre deux plans tournés (par ex. une personne porte un pull rouge et dans le plan suivant un pull bleu, ou alors des objets dans un décor ont une place différente à chaque prise).

  • Arrière-plan : à quoi ressemble le décor de votre enregistrement ? Souhaitez-vous un fond animé ou plutôt calme ? Y a-t-il des éléments dans l’arrière-plan qui gênent ?

  • Lumière : les meilleurs moments pour tourner des vidéos sont le matin et l’après-midi, car la lumière y est généralement plus douce qu’à midi. Planifiez donc vos tournages de manière que la lumière convienne aux prises de vue en extérieur.

  • Son : il est préférable de faire un essai d’enregistrement sonore sur les lieux de tournage. Les bruits de fond comme le bruit venant d’une route fréquentée ou des avions peuvent être gênants dans le film. Si les bruits de fond sont inévitables, il est nécessaire de travailler avec des microphones (par ex. sur perche ou micro-cravate). Vous pouvez aussi améliorer le son ultérieurement grâce au travail d’édition vidéo. Pendant le tournage, vérifiez régulièrement que le niveau d’enregistrement est correct et que le microphone ne bouge pas.

Conseil

Si vous voulez tourner votre film avec des acteurs et actrices, vous devez d’abord obtenir leur consentement autorisant l’enregistrement et la diffusion de leur image. Vous devez aussi obtenir un accord pour certains lieux de tournage (par ex. sur des terrains privés) et vous assurez que vous possédez les droits des œuvres musicales que vous souhaitez éditer dans le film. Tout cela doit être organisé avant de commencer à tourner.

Réalisation de vidéo : deux hommes tournent une scène de film.

Vidéographie : ces réglages de caméra adaptés aux tournages de vidéo

Avec un appareil photo reflex ou un appareil photo sans miroir, il n’est pas facile de trouver d’emblée les paramètres adéquats à la vidéographie. Pour que votre film soit bien enregistré avec netteté, vous pouvez essayer les réglages suivants :

  • Fréquence d’image : le plus simple est de filmer avec la cadence et fluidité que vous souhaitez pour votre film. Lorsque vous tournez une vidéo, la caméra enregistre de nombreuses images par seconde (ips en français, fps en anglais) qui, lues rapidement, forment une image fluide et en mouvement. Généralement, les conversations et les scènes lentes sont enregistrées à 24 fps. À l’opposé, les scènes d’action sont plutôt enregistrées à 50 ou 60 fps afin de ralentir l’image et de rendre les actions rapides plus tangibles. Les ralentis, quant à eux, sont filmés à une vitesse de 100 à 120 fps.

  • Résolution : pour commencer, il suffit généralement de filmer les scènes en Full-HD ou 1080p. Le p signifie « balayage progressif » et indique que les images sont enregistrées simultanément, ce qui réduit le scintillement.

  • Vitesse d’obturation : la plupart des vidéos sont tournées avec une vitesse d’obturation de 1/50 s. Cela permet d’obtenir un léger flou dans le mouvement, qui adapte l’image à nos habitudes visuelles et lui donne un aspect plus naturel.

  • Ouverture du diaphragme : vous pouvez régler l’ouverture du diaphragme en fonction de la profondeur de champ souhaitée. Une grande ouverture rend l’arrière-plan flou (petite profondeur de champ), tandis qu’une ouverture plus petite rend l’arrière-plan net (profondeur du champ grande). Si vous travaillez avec une grande ouverture, les vidéos filmées en extérieur peuvent être surexposées, même avec un réglage ISO de 100. Dans ce cas, il est nécessaire d’utiliser un filtre gris neutre.

  • Réglages du diaphragme : lorsque vous tournez des vidéos, vous pouvez travailler de manière plus précise avec une mise au point manuelle. Cela demande toutefois un peu de pratique. Il est donc plus facile de placer les objets et les acteurs et actrices dans des positions prédéfinies. Un diaphragme ouvert (environ f4 à f5.6) vous donne plus de marge de manœuvre pour rendre le sujet plus net. Ce qu’il faut retenir : plus le chiffre du diaphragme est petit, plus l’ouverture du diaphragme est grande et donc la profondeur du champ est moindre (arrière-plan flou).

Ces réglages de la caméra ne sont que des recommandations. Bien entendu, vous pouvez vous en écarter et expérimenter les divers paramètres afin d’obtenir l’effet d’image que vous souhaitez.

Conseil

Avant que vous ne tourniez votre premier film, vous devez vous familiariser avec votre caméra et apprendre comment l’ouverture, l’ISO et la vitesse d’obturation interagissent. À cela il serait aussi avantageux de connaître les règles de base de la composition d’une image. Vous trouverez une introduction à ces sujets dans notre article « Apprendre la photographie : bases et réglages ».

Réaliser son propre film : une check-list pour vos prises

Cette petite check-list pour le tournage peut vous faciliter un peu la tâche :

  1. Avez-vous planifié l’enchaînement des scènes ?

  2. Les acteurs & les actrices ont-elles été informées du tournage ?

  3. Tous les accessoires sont-ils prêts ?

  4. Y a-t-il des éléments distrayants voire gênants en arrière-plan ?

  5. Quelle est la situation de l’éclairage ? La vidéo est-elle suffisamment lumineuse ?

  6. La mise au point est-elle correcte ?

  7. La vitesse d’obturation est-elle correcte ?

  8. La qualité sonore de l’enregistrement est-elle bonne ?

  9. Avez-vous enregistré plusieurs fois les scènes jouées ?

  10. Avez-vous veillé à ce qu’il n’y ait pas d’incohérences ni de faux-raccord entre les scènes ?

Réaliser son propre film : une équipe commence le montage en postproduction.

Comment faire un montage vidéo en postproduction : conseils pour éditer une vidéo

Une fois que toutes les scènes sont dans la boîte, il faut passer au montage vidéo. Pour les débutants, des programmes d’édition gratuits suffiront, car ils offrent généralement plus de fonctions que celles dont vous aurez besoin. Si vous réalisez votre premier film, vous pouvez suivre ces conseils suivants pour le montage et l’édition vidéo :

  • Cuts & transitions : dans un programme d’édition, vous trouverez généralement une multitude d’effets de transition. Généralement vous pouvez débuter en utilisant simplement des cuts standards et des transitions. Les fondus indiquent un saut de temps et de lieu, tandis que les cuts permettent de changer de perspective. Il existe différents types de cuts, amusez-vous !

  • Coupage : selon la fréquence à laquelle vous dé/coupez votre vidéo, celle-ci aura un effet différent. Les plans calmes de paysages sont généralement coupés lentement, alors que les scènes d’action nécessitent des coupes plus rapides pour créer une dynamique. Vous pouvez également modifier la vitesse de la vidéo au montage et l’adapter à la scène.

  • Étalonnage : vous pouvez également ajuster les couleurs et l’exposition des vidéos a posteriori. Vous trouverez des conseils relatifs à l’édition dans l’article « Retouche photo & édition d’image ».

  • Musique et effets sonores : de la musique et des effets sonores appropriés peuvent souligner le message de la scène. Choisissez donc toujours un son adéquat pour mettre le·la spectateur·rice dans l’ambiance de la scène à venir et l’impliquer dans l’action.

  • Qualité sonore : lors du montage en postproduction, vous pouvez améliorer la qualité du son ou remplacer la bande sonore par une nouvelle. Ainsi, même les petites erreurs dans l’enregistrement audio peuvent être corrigées.

Conseil

En plus d’enregistrer quelques secondes supplémentaires avant et après chaque scène, des cuts peuvent faciliter le montage vidéo. Il s’agit généralement de gros plans d’objets, de personnes ou de mouvements (par ex. la marche) qui introduisent progressivement une scène.

Conclusion : conseils pour les débutants dans le monde de la vidéographie, du tournage et du montage vidéo

La réalisation de votre tout premier film doit se baser sur une bonne intrigue de film et une planification minutieuse. Vous constaterez que ces deux éléments facilitent grandement le tournage et le montage. Durant tout le tournage, veillez à ce que tout soit bien préparé, notamment en ce qui concerne les réglages de la caméra et du son. De cette façon, la scène pourra être tournée selon vos visions. Pendant le montage en postproduction, il ne restera plus qu’à assembler les scènes et peu à peu créer votre court-métrage. N’attendez plus : silence, moteur et action !

Découvrez plus d'articles :

______________________________________________

Sources et informations complémentaires

https://www.esma-artistique.com/quest-ce-quun-storyboard/
(consultée le 29/11/2022)

https://cinecours.com/extraits-de-cours/choisir-premiere-camera/
(consultée le 29/11/2022)

https://www.cineclubdecaen.com/analyse/vocabulaireducinema.htm
(consultée le 29/11/2022)

https://www.apprendrelavideo.fr/quelle-cadence-dimages-pour-filmer/
(consultée le 29/11/2022)

https://www.repaire.net/forums/articles/tournage-le-diaphragme-et-lobturateur-leur-influence-en-video.349/
(consultée le 29/11/2022)

https://www.youtube.com/watch?v=ygmvgtQNm1w
(consultée le 29/11/2022)

https://cinecours.com/extraits-de-cours/choisir-premiere-camera/
(consultée le 29/11/2022)

https://lesvoyagesdetaco.fr/regler-exposition-video/
(consultée le 29/11/2022)

Source des images

iStock.com/undefined undefined

iStock.com/anyaberkut

iStock.com/pomphotomine

iStock.com/izusek

iStock.com/nd3000

Les nouveaux membres bénéficient de - 10 % en cadeau de bienvenue*

Rejoignez C&A for you, notre programme de fidélité gratuit, pour bénéficier d'offres spéciales et d'une réduction pendant les soldes.

Devenir membre

*Vous recevrez votre bon d’achat de 10 % en cadeau de bienvenue dès que vous vous serez enregistré.e comme membre.e et que vous aurez souscrit à notre campagne d’e-mails personnalisés. Si ces deux conditions sont remplies, vous pourrez faire valoir votre bon d’achat valable une seule fois, dans nos magasins C&A (hors corners C&A dans les hypermarchés) ou notre e-shop C&A. Ce bon d’achat ne s’applique pas sur les articles soldés et en combinaison avec d’autres promotions. Vous pourrez trouver ici de plus amples informations sur les conditions d’adhésion www.c-and-a.com/fr/fr/shop/foryou#termsconditions

Carte BancairePaypalCollissimo UPSMagasin
Paypal Acheter maintenant et payer après 30 jours. En savoir plus