shop.global.1
NOUVEAU : LIVRAISON GRATUITE à domicile à partir de 75€ d'achats
Deux enfants traversent la route sur un passage piéton

Le comportement des enfants face à la circulation routière

Les enfants perçoivent le monde qui les entoure d’une façon différente : leur comportement face à la circulation, leur notion du danger et leur aptitude à analyser la situation ne sont pas aussi développés que chez des adultes. Ce manque d’attention peut très vite les entrainer dans des situations potentiellement dangereuses. C’est donc la responsabilité des parents que de comprendre comment leurs bouts de chou perçoivent la route et de leur apprendre à déjouer les pièges de la circulation.

Dans cet article, nous vous expliquerons tout ce que vous devez savoir sur la sécurité et la prévention routière pour les enfants : de la façon dont ils perçoivent la route aux différents comportements à adopter pour limiter au maximum les situations dangereuses.

Comment les jeunes enfants se comportent dans la rue

A vrai dire, les enfants apprennent très tôt, grâce à leurs parents, comment se comporter face à la circulation. Le problème est qu’ils n’appliquent pas toujours leurs connaissances à la lettre. En âge préscolaire, les enfants ont tendance à penser de façon abstraite et linéaire, sans vraiment utiliser leurs capacités d’analyse. Cela signifie qu’ils apprennent comment se comporter dans des situations spécifiques, mais qu’ils ont du mal à appliquer ces connaissances à une autre situation similaire. Il leur est donc difficile d’adopter le bon comportement s’ils n’ont pas déjà vécu la même situation.

De plus, la capacité de concentration des plus jeunes enfants est assez faible. Sur le chemin de l’école, ils ont parfois du mal à se concentrer sur le trafic et c’est ce manque d’attention allié à un temps de réaction plus faible que celui des adultes qui augmentent le risque d'accident. Si plusieurs stimuli surviennent en même temps, ils sont rapidement dépassés par les événements et ne savent pas quoi faire, c’est pour ces raisons que des adultes doivent toujours assurer la sécurité des enfants sur la route.

Un écolier attend sur le trottoir avant de traverser la rue

Comment les enfants perçoivent-ils le trafic

En raison de leur petite taille, les enfants sont exposés à des risques qui leurs sont spécifiques quand ils sont dans la rue, car ils perçoivent leur environnement d’une façon complètement différente de celle des adultes. Pour nos petites têtes blondes, il est parfois difficile d’évaluer les dangers qui les entourent : une simple voiture garée sur le bord de la route peut lui cacher complètement la vue et dissimuler un autre véhicule en mouvement.

Leur petite taille joue vraiment en leur défaveur car en plus de ne pas voir le danger arriver, les automobilistes ont eux aussi du mal à les apercevoir. Rendre les enfants visibles lorsqu’ils sont dans la rue est donc très important, en les habillant avec des vêtements colorés et des bandes réfléchissantes par exemple.

Les enfants ont aussi généralement un champ de vision plus étroit que celui des adultes et perçoivent leur environnement de façon réduite, les exposants ainsi à certaines situations dangereuses. C’est le cas des véhicules qui approchent du côté et que les enfants n’aperçoivent qu’à la dernière minute, rendant l’accident souvent inévitable.

Les plus jeunes ont aussi du mal à évaluer correctement le comportement des autres usagers de la route. Parce qu’ils sont souvent inconscients des dangers potentiels qui les entourent, la responsabilité repose souvent sur les conducteurs et leurs bons réflexes.

Dans la mesure où l’ouïe des enfants n’a pas encore atteint son potentiel maximum, ils ont souvent du mal à associer les nombreux bruits liés à la circulation et il leur est difficile d'estimer d’où arrivent les véhicules.

A un âge précoce, la perception de la direction, des distances, de la vitesse et des distances de freinage ne sont pas pleinement développées. Ce n’est qu'avec l'âge et l’expérience que ces aptitudes se formeront. En conséquence, les enfants sous-estiment souvent la vitesse d'un véhicule approchant et essaient de traverser la route… avec parfois de graves conséquences.

Comment agissent les enfants face à la circulation routière

Les enfants sont impulsifs et cette caractéristique se reflète quand ils sont dans la rue. Leur comportement est imprévisible car ils sont constamment distraits par leur environnement, au point d’en oublier parfois la route et la circulation. Leur regard se promène un peu partout à la recherche d’un événement ou d’un objet intéressant et ils vont toujours agir en fonction de leurs envies, de manière imprévisible.

Retenez aussi que face à un bruit menaçant, le premier réflexe d’un enfant est souvent de fuir, la plupart du temps, sans faire attention à la circulation routière. Si vous ajoutez à cela le fait que leurs capacités motrices sont encore en développement, la moindre traversée de rue peut vite se transformer en chute.

Un enfant avec des vêtements chauds et bien visibles

Le développement des aptitudes en fonction de l’âge

Chaque enfant développe ses aptitudes à son propre rythme, mais vous pouvez utiliser ce guide généraliste pour évaluer le comportement potentiel de votre enfant face à la circulation.

Jusqu’à 5 ans : à cet âge, les enfants n'ont toujours pas conscience du danger. De plus, ils ne peuvent pas encore vraiment faire la différence entre une voiture en mouvement et une voiture en stationnement.

6 ans :  à l'âge de 6 ans, les enfants ont du mal à accorder une attention égale à toutes les situations. Ils sont souvent distraits et ne sont pas attentifs à ce qu’il se passe sur la route.

7 ans : à partir de cet âge, les enfants arrivent à discerner leur droite et leur gauche. C’est un grand pas en avant pour comprendre les sens de circulation des véhicules.

8 ans : l’ouïe a bien évolué, permettant aux enfants d’identifier la direction d'un son. De plus, ils arrivent à évaluer l’interdépendance taille/distance et ainsi à reconnaître plus rapidement les dangers émergents. Le champ de vision s’est aussi élargi.

9 ans : Les enfants arrivent mieux à s'orienter face à la route et à évaluer les dangers. Par conséquent, ils sont moins susceptibles de créer des situations dangereuses.

11 ans : A partir de cet âge, les enfants arrivent à comprendre ce qui se passe dans leur dos. Ils peuvent donc désormais évaluer tout ce qui se passe autour d'eux.

14 ans : À 14 ans, leur compréhension de la sécurité routière est nettement plus élevée. Néanmoins, leur taux de réaction est toujours inférieur à celui d’un adulte. L'estimation de la vitesse n’est cependant pas encore aussi affutée qu’à l'âge adulte.[1]

Conclusion

Les enfants, surtout les plus petits, courent un risque particulièrement élevé sur la route. En raison de leur taille, de leur perception limitée et de leurs actions impulsives, ils perçoivent les dangers souvent au dernier moment ou bien jugent mal les situations.

Afin que les enfants puissent circuler en toute sécurité sur la route et sur le chemin de l'école, les parents doivent être conscients de ces problèmes et ne pas mettre trop de pression sur les épaules de leurs enfants. Avec l'âge, leurs perceptions se développeront et ils seront capables de se déplacer en toute sécurité.