shop.global.1
NOUVEAU : LIVRAISON GRATUITE à domicile à partir de 75€ d'achats
Des écoliers marchent dans la neige sur le chemin de l’école

Rendre le chemin de l’école plus sûr – nos trucs et astuces

Le chemin de l'école, bien qu’il soit souvent court et bien connu des enfants, est parfois semé d’embuches et de dangers. Entre les routes où la circulation est forte, les voitures en stationnement qui cachent la vue, les arbres, les chantiers de construction et les passages pour piétons manquants, les situations dangereuses pour les enfants faisant face à la circulation ne manquent pas.

A leur plus jeune âge, les enfants n’ont pas encore développé tous leurs sens, ils perçoivent leur environnement différemment et jugent assez mal les situations qui se présentent à eux. Chaque année en France, environ 3 000 enfants piétons sont blessés dans un accident de la route. Afin de réduire ce nombre bien trop élevé, il est essentiel que les parents expliquent aux enfants, bien avant le premier jour d'école, comment se déplacer en toute sécurité sur le chemin de l'école.

Aller à l’école quand on est piéton

Quand cela est possible, les enfants devraient toujours aller à l'école à pied et éviter les déplacements en voiture. L'air frais et le mouvement sont bons pour la santé des jeunes, pour développer leurs facultés de concentration et favoriser également leur indépendance. Moins de voitures sur le chemin de l'école augmentent également la sécurité des enfants qui utilisent, eux, la rue. Il y a moins d'embouteillages et les enfants peuvent aller à l'école sans danger.

Choisissez la route la plus sûre

Rappelez-vous toujours de ce petit dicton : le chemin le plus court n'est pas toujours le moyen le plus sûr. Lorsque vous planifiez le chemin à suivre, vous devriez plutôt prendre en compte le volume du trafic et les dispositifs de sécurité le long de la route. Une petite route moins fréquentée avec de nombreux feux de circulation, des passages pour piétons et des « patrouilleurs scolaire », sera beaucoup moins dangereuse, même si votre enfant devra faire un détour. Parfois, les écoles ou les villes fournissent également un plan d'itinéraire aidant les enfants et les parents à trouver les moyens les plus sûrs pour rejoindre l'école, tout en indiquant les endroits les plus dangereux… renseignez-vous !

Prendre le chemin de l'école ensemble

Avant la rentrée des classes, prenez le temps de faire plusieurs fois le trajet jusqu’à l’école avec vos enfants. Faites-le aux mêmes heures que pendant la semaine d’école, afin d’être dans les mêmes conditions. Il est important que les parents donnent l'exemple et expliquent aux enfants les dangers auxquels ils pourront faire face. Les enfants imitent vos actions, vous devez donc être irréprochables !

Une fois le premier jour de classe arrivé, accompagnez vos enfants pour qu’ils vous montrent le chemin de l'école. C’est une bonne façon de les rassurer et, pour vous, d’observer s’ils prennent le bon chemin et les bonnes décisions. Vous pourrez ainsi évaluer le degré de sécurité de votre enfant sur la route et peut-être même l’aider à apprendre de ses erreurs.

Enseigner les règles liées à la circulation

Sensibiliser ses enfants aux dangers de la circulation est essentiel si vous souhaitez réduire les risques d’accident. Commencez par leur apprendre les bases avec les règles les plus importantes, du type : être prudent et toujours regarder des deux côtés avant de traverser. Expliquez-leur que malgré les passages pour piétons, les voitures ne s'arrêtent pas toujours. C’est une grande cause d’accidents, car les enfants ne s'y attendent pas et traversent la route sans faire attention. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider :

  • Toujours s’arrêter à un feu rouge et attendre patiemment
  • Regarder plusieurs fois à droite et à gauche avant de traverser la route
  • Ne pas traverser entre deux voitures en stationnement
  • Avant de traverser sur un passage piéton, établir un contact visuel avec le conducteur et lui faire un signe de la main

MUne mère accompagne ses enfants à l’école

Prévoir suffisamment de temps

Dans la précipitation, les enfants peuvent se mettre en danger. Par conséquent, prenez suffisamment de temps pour faire la route sans avoir besoin de courir. Pensez aussi à lever les enfants assez tôt afin qu’ils prennent un petit déjeuner équilibré, cela leur permettra d’être plus concentrés et attentifs sur la route.

Ne pas hésiter à se faire aider

Les enfants sont toujours plus en sécurité en groupe et c’est pour cette raison qu’il ne faut pas hésiter à les faire se rendre à l’école avec leurs camarades. Grâce à toutes ces paires d’yeux, ils prendront soin les uns des autres.

Sur certaines routes, vous aurez aussi la chance de retrouver des patrouilleurs scolaires, qui seront là pour guider vos enfants. C’est toujours un élément supplémentaire et rassurant pour la sécurité de vos trésors.

Aller à l’école en bus

Voyager en autobus scolaire peut être une bonne alternative pour se rendre à l’école car le risque d'accident est beaucoup plus faible qu'à pied. Néanmoins, certaines règles doivent absolument être respectées par les enfants, n’hésitez donc pas à les leur rappeler avant de monter dans le bus pour la première fois.

Les enfants ne doivent jamais rester debout dans le bus et toujours utiliser les sièges disponibles, sans oublier d’attacher leur ceinture. Les accidents en bus sont rares mais néanmoins possibles et le port de la ceinture peut vraiment sauver la vie. Si jamais il n’y a plus de places assises et qu’il doit rester debout, il faut absolument qu’il s’agrippe aux poignées de sécurité. Dans le cas où le bus est bondé, la sécurité des enfants est mise à mal et il vaut mieux rentrer à pied, si cela est possible, ou bien prendre un autre bus.

Dans certains autobus, les accompagnateurs scolaires sont chargés de surveiller les enfants lors du trajet. Ils les aident à l'embarquement et au débarquement et s'assurent que les enfants se comportent bien dans le bus. C’est un gros avantage pour la sécurité de vos bouts de chou car le chaos n’est jamais une bonne chose pour le conducteur du bus qui peut très vite être distrait.

Quel comportement adopter dans et en attendant le bus

Bien souvent, l’attente à l’arrêt de bus n’est pas le moment le plus amusant de la journée et les enfants en profitent donc pour se défouler avec leurs amis. Ils ne font pas toujours attention à la circulation et s’ils courent dans la rue, cela peut rapidement conduire à l’accident. La route devient aussi un problème quand les plus petits traversent devant ou derrière le bus, qui les cache des autres automobilistes. Même si cela peut paraitre trivial, vous devez apprendre à votre enfant comment se comporter à l’arrêt de bus et une fois dans celui-ci. Voici quelques points importants dont vous pourrez discuter ensemble :

  • Rester le plus loin possible de la route en attendant le bus
  • Ne pas se bousculer en entrant et sortant du bus
  • Une fois sorti du bus, attendez que celui-ci parte avant de traverser
  • Restez calme lors du trajet
  • Boucler sa ceinture ou bien s’agripper si l’enfant reste debout

Ici aussi, il peut être utile d'accompagner votre enfant lors des premiers trajets en bus. Apprenez-lui aussi à toujours se rendre à l'arrêt de bus en toute tranquillité et à ne pas paniquer s'il rate l’autocar. Dans ce cas, prévoyez une route alternative dont vous aurez discuté à l’avance et que vos chérubins pourront emprunter. Autrement, ils peuvent tout simplement attendre le prochain bus, si le chemin à pied est trop long.

Un enfant va à l’école en trottinette

Aller à l’école à vélo

Il est conseillé de laisser vos enfants aller à l'école à vélo seulement après qu’ils aient suivi l’APER (Éducation et sensibilisation à la sécurité routière) à l’école primaire. Pendant leurs années de CM1 et CM2, ils apprendront à se déplacer en toute sécurité dans le trafic, à comprendre les panneaux de signalisation et à maitriser parfaitement leur bicyclette.

Les premières fois, faites le chemin avec eux à vélo pour les rassurer, leur donner des conseils et leur montrer tous les pièges à éviter. Avant l'âge de 10 ans, il est conseillé de les laisser se déplacer uniquement sur les trottoirs, afin de minimiser les prises de risques

N’oubliez pas que le port du casque est essentiel à vélo, surtout pour les enfants. La moindre chute sur la tête peut-être très grave pour les petites pousses en pleine croissance. Ajustez le casque parfaitement, afin que celui-ci ne glisse pas en cas de chute.

Vérifiez aussi l’état du vélo et sa taille par rapport à votre enfant, qui grandi constamment et aura besoin de faire des modifications de manière régulière. Voici quelques points à vérifier fréquemment :

  • Le fonctionnement des freins
  • Une sonnette assez puissante
  • Un feu blanc à l’avant et un feu rouge à l’arrière
  • Présence de réflecteurs à l’avant, à l’arrière, sur les pédales et sur les rayons du vélo

Et n’oubliez pas, le cartable peut aussi contribuer à améliorer la sécurité routière. Ils ne devraient jamais dépasser 20% du poids des enfants et devraient, si possible, améliorer leur visibilité. Par exemple, les cartables devraient être équipés de réflecteurs pour augmenter la visibilité des enfants sur la route. Lorsqu’ils sont à vélo, il est conseillé de mettre le cartable sur le porte-bagages ou de le porter sur le dos, mais d’éviter à tout prix de le mettre sur le guidon car il peut entrainer une perte d’équilibre.

Retrouvez ici, tous les points importants concernant la sécurité des enfants sur le chemin de l'école.

Conclusion

Les enfants apprennent très vite comment bien se déplacer dans la circulation, surtout si les parents leur ont montré la voie. Accompagner vos enfants à pied, à bicyclette ou en bus est donc toujours une bonne idée lorsqu’ils se rendent à l'école les premières fois. Les aider en leur donnant des conseils et astuces sur la façon de se comporter et les endroits dangereux à éviter leur permettra de diminuer drastiquement les risques d’accident. N’hésitez donc pas à parler avec eux et à les laisser ensuite voler de leurs propres ailes une fois toutes les leçons bien apprises.